Explosion à Beauceville: trois personnes sont toujours dans un état critique

Trois travailleurs blessés à la suite de l’explosion survenue lundi à l’usine Bois ouvré de Beauceville demeurent dans un état critique, selon le syndicat qui les représente.

Un communiqué du Syndicat des Métallos indique que la déflagration a eu lieu après que ces travailleurs eurent tenté de maîtriser un début d’incendie, qui s’était déclaré au moment où des sous-traitants effectuaient des travaux de réparation sur le toit de l’usine.

Huit personnes ont été blessées et ont été transportées vers un centre hospitalier après l’incident. 

Le représentant syndical François Cardinal a déclaré qu’aucun effort ne serait ménagé pour aider «toutes les personnes touchées de près ou de loin par cette catastrophe».

Une enquête de la Commission des normes, de l’équité, de la santé et de la sécurité du travail (CNESST) est en cours. 

«Nos membres sont tous sous le choc», a déclaré le président de la section locale 9153, Éric Filion.

Les policiers de la Sûreté du Québec (SQ) ont rapporté lundi avoir été appelés vers 7 h 30 pour un incendie dans l’entreprise, située sur la 134e rue. Des pompiers et ambulanciers avaient aussi été dépêchés sur les lieux. 

Un centre d’accueil avait été ouvert pour que les personnes évacuées soient prises en charge par des intervenants.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés par l’équipe de L’actualité et approuvés seulement s’ils respectent les règles de la nétiquette en vigueur. Veuillez nous allouer du temps pour vérifier la validité de votre commentaire.