Facebook demande à un juge de rejeter la conclusion du commissaire à la vie privée

OTTAWA — Facebook souhaite qu’un juge rejette la conclusion du commissaire fédéral à la protection de la vie privée selon laquelle les pratiques laxistes du géant des médias sociaux ont permis l’utilisation de données personnelles à des fins politiques.

La demande de la société à la Cour fédérale du Canada survient deux mois après que le commissaire à la protection de la vie privée Daniel Therrien a demandé au même tribunal de déclarer que Facebook avait enfreint la loi régissant la façon dont le secteur privé peut utiliser les renseignements personnels.

Le rapport d’enquête de 2019 de M. Therrien et de son homologue de la Colombie-Britannique a cité d’importantes lacunes dans les procédures de Facebook et a appelé à des lois plus strictes pour protéger les Canadiens.

L’enquête a fait suite à des informations selon lesquelles Facebook aurait laissé une organisation extérieure utiliser une application numérique pour accéder aux informations personnelles des utilisateurs. Certaines des données auraient ensuite été transmises à d’autres parties.

Les destinataires de ces informations incluaient la société Cambridge Analytica, qui a été impliquée dans des campagnes politiques américaines.

Facebook a contesté les conclusions de l’enquête et a refusé de mettre en œuvre ses recommandations.

Les plus populaires