Facebook supprime de faux comptes liés à un groupe conservateur pro-Trump

Des adolescents seraient payés par un groupe pro-Trump, connu sous le nom de Turning Point Action, pour qu’ils publient des messages coordonnés de soutien favorables au président. 

Facebook a supprimé 276 comptes qui utilisaient de faux profils pour se faire passer pour des Américains de droite et commenter des articles de presse souvent favorables au président Donald Trump, a annoncé le réseau social jeudi.

La plateforme a également banni de manière permanente une entreprise de communications numériques établie en Arizona qui, selon elle, était derrière ces faux comptes.

Cette décision a été prise après la publication d’un article le mois dernier dans le «Washington Post» qui affirmait qu’un groupe pro-Trump connu sous le nom de Turning Point Action payait des adolescents pour qu’ils publient des messages coordonnés de soutien, une violation des règles de Facebook.

Facebook et Twitter suppriment régulièrement les faux comptes — nationaux et étrangers — qui tentent de s’immiscer dans le discours politique américain et d’influencer les élections. Mais les entreprises de réseaux sociaux font face à des menaces plus larges liées à la désinformation et à la suppression du vote qui viennent parfois du président Donald Trump lui-même.

Le plus récent réseau banni par Facebook est devenu actif avant les élections de mi-mandat de 2018 et est resté inactif jusqu’en juin, lorsque les comptes ont commencé à diffuser des publications parlant de la pandémie de coronavirus, critiquant le Parti démocrate et son candidat Joe Biden et faisant l’éloge de M. Trump et d’autres républicains.

Les personnes derrière les comptes ont utilisé des photos d’archives pour créer de faux profils, dont beaucoup ont été supprimés par le logiciel de détection automatisée de Facebook. Le réseau social a déterminé que les comptes étaient coordonnés par Rally Forge, une entreprise de l’Arizona.

«Bien que les personnes derrière ce réseau aient tenté de dissimuler leur identité et leur coordination, notre enquête a lié cette activité à Rally Forge», a déclaré Facebook.

Facebook a déterminé que Rally Forge travaillait pour Turning Point USA, mais les publications coordonnées ont été faites pour le compte de Turning Point Action, un comité d’action politique indépendant, selon un communiqué de l’organisation. Turning Point Action a ajouté qu’il communiquerait avec Facebook «pour rectifier tout malentendu».

Un groupe pro-Trump

Turning Point Action a été mis sur pied l’année dernière par Charlie Kirk, le fondateur de Turning Point USA, une organisation à but non lucratif établie à Phoenix qui recrute des étudiants pour défendre des causes conservatrices. Le groupe publie des mèmes et des vidéos sur ses pages de médias sociaux qui soutiennent Donald Trump et d’autres politiciens conservateurs. M. Trump et son fils Donald Trump Jr. ont également prononcé des discours lors d’événements de Turning Point USA ou de Turning Point Action, notamment lors d’un rassemblement électoral en juin à Phoenix.

Les messages laissés à Rally Forge et Turning Point USA sont restés sans réponse jeudi.

Au total, 200 comptes Facebook, 55 pages et 76 comptes Instagram ont été supprimés. L’entreprise a déclaré que le réseau comptait plus de 370 000 abonnés sur Facebook et 22 000 sur Instagram. Alors que la plupart des faux profils se faisaient passer pour des militants conservateurs, certains prétendaient être de gauche en 2018, selon Facebook.

Twitter, de son côté, a annoncé jeudi avoir suspendu 104 comptes liés à l’Iran qui cherchaient à amplifier les débats sur le meurtre de George Floyd et d’autres questions de justice raciale aux États-Unis. La plateforme a déclaré que dans certains cas, les comptes avaient été détournés de leurs propriétaires d’origine.

Laisser un commentaire
Les plus populaires