Fady Dagher est assermenté comme nouveau chef de la police de Montréal

MONTRÉAL — Fady Dagher a officiellement été assermenté dans ses nouvelles fonctions de directeur du Service de police de la Ville de Montréal (SPVM), jeudi, et il a aussitôt soutenu que ses priorités seront de lutter contre la violence armée et d’aller convaincre «la société entière» d’évoluer à ses côtés.

Lors d’une cérémonie organisée au Marché Bonsecours, dans le Vieux-Montréal, M. Dagher a reçu le drapeau de la Ville de Montréal des mains de la mairesse Valérie Plante, faisant officiellement de lui le 42e chef de l’histoire du SPVM.

Après s’être démarqué avec une approche communautaire innovante sur la Rive-Sud, à la tête du Service de police de l’agglomération de Longueuil (SPAL), M. Dagher aura un beau défi devant lui au SPVM. Sa nomination avait été recommandée au comité exécutif et au conseil municipal de la Ville de Montréal. Ces deux instances ont entériné sa nomination, tout comme le gouvernement du Québec.

Au terme de sa cérémonie d’assermentation, M. Dagher a rapidement été questionné par les journalistes sur ce qu’il comptait faire pour lutter contre la violence armée dans la métropole, qui est en hausse depuis quelques mois.

«C’est sûr que c’est l’une de mes priorités, tout ce qui touche à la violence armée, a reconnu le nouveau chef de police. On a une entente avec le gouvernement, on a une entente avec la Ville, on essaie de trouver la meilleure manière de pouvoir faire face à cette problématique.

«Plus de ressources, ouvrir des façons de collaborer avec différents départements, mais tout doit être sur la table pour lutter contre ce genre de problème», a expliqué M. Dagher.

En tant que premier chef du SPVM issu de la diversité culturelle, M. Dagher est conscient que les attentes sont élevées à son endroit et qu’il devra attaquer de front certains enjeux, comme celui du profilage racial.

«Depuis que je suis arrivé, j’ai fait des rencontres avec des cadres, mais aussi avec les troupes dans les postes de quartier. Durant les trois prochains mois, je vais aller à Nicolet (où se trouve l’École nationale de police du Québec), devant les cégeps et dans les milieux communautaires, pour faire un rapprochement avec eux», a assuré le nouveau directeur.

M. Dagher a été nommé pour un mandat initial de sept ans.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés par l’équipe de L’actualité et approuvés seulement s’ils respectent les règles de la nétiquette en vigueur. Veuillez nous allouer du temps pour vérifier la validité de votre commentaire.