Faible taux de participation aux élections municipales en Ontario

TORONTO — Des experts affirment que la fatigue des électeurs, les courses non compétitives et la nature non partisane des élections locales ont probablement contribué au faible taux de participation dans de nombreuses communautés ontariennes qui ont voté pour leurs gouvernements municipaux lundi.

Les premiers chiffres de l’Association des municipalités de l’Ontario montrent un taux de participation de 36 % dans les 301 des 444 municipalités qui ont tenu des élections.

Brampton et Mississauga ont vu moins de 25 % des électeurs éligibles se présenter dans les bureaux de vote, tandis qu’Ottawa a vu un peu moins de la moitié des électeurs éligibles – 44% – voter.

La politologue de l’Université de Windsor, Lydia Miljan, soutient que les élections municipales connaissent généralement une participation plus faible, car les électeurs reçoivent une couverture médiatique limitée et aucun parti politique n’est clairement établi pour guider leurs décisions.

Elle souligne que les électeurs de la province pourraient également être fatigués après une élection provinciale en juin et une élection fédérale l’automne dernier.

Le taux de participation aux élections municipales de 2018 en Ontario était de 38,3 % à l’échelle provinciale, soit le plus faible taux de participation aux élections municipales enregistré depuis 1982.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés par l’équipe de L’actualité et approuvés seulement s’ils respectent les règles de la nétiquette en vigueur. Veuillez nous allouer du temps pour vérifier la validité de votre commentaire.