Faussement lié à la liste d’interdiction de vol? Ottawa propose une solution

Ottawa annonce que les voyageurs pourront désormais obtenir un numéro unique pour éviter d’être confondus avec quelqu’un qui figure sur la liste d’interdiction de vol — comme cela est souvent arrivé.

De nombreux enfants, par exemple, ont été interceptés dans les aéroports canadiens parce que leur nom était identique — ou proche — d’un autre qui apparaissait sur la liste d’interdiction de vol du Canada. Dans un tel cas, les délais sont longs, les vérifications s’étirent et les passagers concernés manquent leur vol.

Le «Numéro canadien de voyages» est présenté par le gouvernement comme une étape clé dans la réforme des procédures de contrôle des passagers à l’aéroport.

Les voyageurs qui ont éprouvé des difficultés pourront donc demander un «numéro de voyages» sur le site internet du ministère fédéral de la Sécurité publique. Ce numéro pourra ensuite être utilisé par le voyageur au moment de sa réservation de vols à destination, en provenance ou à l’intérieur du Canada. Le gouvernement croit que cette procédure «devrait servir de renseignements supplémentaires» pour différencier cette personne d’autres qui figurent sur la liste d’interdiction de vol.

La compagnie aérienne transmettra ensuite les numéros de voyages au gouvernement, qui sera chargé de contrôler les passagers en fonction de la liste de surveillance prévue par la Loi sur la sécurité des déplacements aériens, communément appelée «liste d’interdiction de vol». Les fonctionnaires fédéraux devraient informer alors le transporteur aérien s’il y a des exigences de contrôle supplémentaires — ou une interdiction pure et simple de vol.

Actuellement, ce sont les transporteurs aériens qui utilisent la liste d’interdiction de vol dans leurs procédures de contrôle à l’aéroport. Le gouvernement affirme que le nouveau système protégera aussi les renseignements personnels et la vie privée des passagers, puisque les compagnies aériennes n’auront plus un accès direct à la liste.

L’application en ligne sera lancée sur le site de la Sécurité publique d’ici deux semaines, indique-t-on; les voyageurs pourront demander leur numéro avant que les transporteurs aériens commencent à utiliser le nouveau système, à la fin du mois de novembre.

Laisser un commentaire