Féminicide à Montréal: un homme qui serait l’ex-conjoint de la victime a été accusé

MONTRÉAL — L’homme de 36 ans arrêté relativement à la mort d’une femme âgée de 42 ans dont le corps a été découvert dans un logement de l’arrondissement Montréal-Nord a été accusé de meurtre au premier degré, selon plusieurs médias. 

L’homme, Antoine Coby, serait l’ex-conjoint de la victime. Il fait face à un chef d’accusation criminelle au palais de Justice de Montréal, selon l’extrait des rôles d’audience publié samedi après-midi.

Samedi matin, le Service de police de Montréal (SPVM) a confirmé l’arrestation, vendredi soir, du suspect, qui a été rencontré par les enquêteurs de la section des crimes majeurs.

«Il est possible que le suspect puisse être l’ex-conjoint de la victime», a précisé Caroline Chèvrefils, porte-parole du SPVM.

Le suspect n’est pas connu des policiers, a ajouté l’agente Chèvrefils. Il devrait comparaître samedi après-midi au palais de justice de Montréal et le ou les chefs d’accusation portés contre lui seront déterminés par le Directeur des poursuites criminelles et pénales.

Le SPVM avait confirmé vendredi que la mort de la femme, d’abord jugée suspecte, représentait le 24e meurtre à survenir sur son territoire depuis le début de l’année. 

La victime a été découverte inanimée vendredi matin dans un appartement situé sur le boulevard Lacordaire, près de l’intersection avec la rue Charleroi, à Montréal-Nord.

«L’enquête a été transférée à la Section des crimes majeurs du SPVM. Les enquêteurs sont présentement sur les lieux, assistés des techniciens en identité judiciaire, pour faire l’analyse de la scène et comprendre les circonstances exactes entourant ce 24e meurtre», avait précisé en milieu d’après-midi l’agent du SPVM Jean-Pierre Brabant.

Une autopsie sera pratiquée au cours des prochains jours sur le corps de la victime.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés par l’équipe de L’actualité et approuvés seulement s’ils respectent les règles de la nétiquette en vigueur. Veuillez nous allouer du temps pour vérifier la validité de votre commentaire.