Fermeture de 600 RPA au Québec depuis 7 ans: appel à l’aide de leur regroupement

QUÉBEC — Le Regroupement québécois des résidences pour aînés (RQRA) interpelle les instances gouvernementales pour qu’elles interviennent pour que cesse la cascade de fermetures de ces établissements au Québec.

Le RQRA affirme que depuis janvier 2014, plus de 600 résidences pour aînés (RPA) ont fermé leurs portes au Québec. Du 31 mai 2019 et le 3 décembre dernier, 125 RPA ont cessé leurs activités; 93 % d’entre elles comptaient moins de 50 unités locatives.

Le président-directeur général du Regroupement québécois des résidences pour aînés, Yves Desjardins, dit assister à la disparition de tout un pan du secteur des résidences privées pour aînés.

Il constate qu’un grand nombre de personnes âgées chassées de leur logis sont incapables de se reloger dans leur communauté. Elles sont donc contraintes de s’exiler vers les grands centres. Entre-temps, des propriétaires abandonnent leur entreprise et des employés perdent leur gagne-pain.

Le RQRA ajoute que la pandémie de COVID-19 est un facteur aggravant. Des contraintes s’ajoutent au fardeau des coûts de fonctionnement liés aux exigences règlementaires, et un nombre croissant d’aînés n’arrivent pas à assumer les coûts des soins dont ils ont besoin.

Le Regroupement québécois des résidences pour aînés réclame donc une bonification du crédit d’impôt pour le maintien à domicile et l’application d’une méthode de fixation des loyers tenant mieux compte de la réalité des résidences pour personnes âgées.

Laisser un commentaire