Festivités du 4 juillet: Biden préoccupé par les voyageurs Américains non vaccinés

WASHINGTON — Le président américain Joe Biden craint que des gens non vaccinés contre la COVID-19 deviennent des vecteurs de transmission de la maladie aux États-Unis après les festivités de la fête nationale du 4 juillet.

S’adressant à des journalistes vendredi, M. Biden a reconnu qu’il est préoccupé par le fait que le bilan des victimes de la COVID-19 pourrait s’alourdir inutilement après les célébrations si les gens n’ont pas pris leurs précautions.

«Je suis préoccupé à l’effet que les personnes qui n’ont pas été vaccinées contractent un variant du coronavirus et propagent la maladie auprès d’autres Américains qui n’ont pas été inoculés. Je crains que d’autres vies soient ainsi perdues», a affirmé le président des États-Unis.

Malgré cela, le président Biden soutient que pour la plupart des Américains qui ont été vaccinés, le long week-end marquant le Jour de l’Indépendance méritera certainement d’être célébré.

«Cette année, le 4 juillet sera différent de celui de l’an passé et ce sera encore mieux l’an prochain», a déclaré Joe Biden.

Les Américains qui retrouvent leur liberté après plus d’une année de pandémie devraient être nombreux à voyager pour assister à des rassemblements en famille et entre amis durant la fin de semaine du 4 juillet.

Plus de trois millions de personnes devraient transiter par les aéroports du pays.

À Nashville, au Tennessee, par exemple, les autorités s’attendent à ce que plus de 400 000 personnes envahissent les rues de la ville pour aller assister aux célébrations mettant en vedette le chanteur country Brad Paisley.

Au Massachusetts, le concert du Jour de l’Indépendance est de retour à Boston. L’évènement attire généralement des centaines de milliers de personnes sur l’esplanade Charles River de Boston.

Les plages et les plans d’eau devraient aussi attirer leur lot de visiteurs. Dans le sud de la Californie, la municipalité de Huntington Beach a organisé un des plus grands évènements de la côte ouest américaine avec un festival de trois jours qui pourrait attirer un demi-million de personnes.

Pendant ce temps, les compagnies aériennes peinent à trouver du personnel suffisant pour leurs vols nationaux et les plages font face à une pénurie de sauveteurs.

Les restaurants et les bars situés dans les zones touristiques font également face à une pénurie de personnel, affectant ainsi leurs heures d’ouverture.

Le président Joe Biden a qualifié ce long week-end férié d’un moment historique alors que les États-Unis se remettent de la pandémie de COVID-19 qui a tué plus de 600 000 Américains jusqu’à présent.

Il sera l’hôte d’un évènement à la Maison-Blanche qui accueillera plus de mille personnes pour un barbecue, pour la plupart des premiers répondants, des travailleurs essentiels et des militaires. L’évènement se terminera par des feux d’artifice marquant ce qui a été baptisé comme étant «l’été de la liberté».

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés par l’équipe de L’actualité et approuvés seulement s’ils respectent les règles de la nétiquette en vigueur. Veuillez nous allouer du temps pour vérifier la validité de votre commentaire.