Fête du travail: Legault lance un nouvel appel à la prudence

Le premier ministre François Legault implore les Québécois d’être prudents pendant la longue fin de semaine de la fête du Travail.

Il leur demande de continuer d’appliquer les mesures sanitaires scrupuleusement.                

M. Legault a lancé cet appel à la prudence vendredi — le deuxième en deux jours — lors d’un point de presse à Sorel-Tracy, où il s’est inquiété de l’augmentation des cas de COVID-19 dans la province.

Après les 187 nouveaux cas annoncés jeudi, ce sont 184 nouvelles infections qui se sont ajoutées vendredi, pour un total de 63 117 depuis le début de la pandémie.

Même si le nombre de nouveaux cas n’est pas aussi élevé qu’au printemps, le premier ministre a insisté pour dire qu’il fallait stopper l’augmentation. 

«Je vous demande de ne pas relâcher», a-t-il déclaré, en invitant à nouveau les Québécois à porter le masque et à respecter la distanciation sociale.

«Je sais qu’il y en a qui sont fatigués des mesures, ça fait six mois, mais c’est important (…) qu’il y ait le moins de propagation possible du virus.»

Il faut d’ailleurs être particulièrement prudent dans les espaces fermés, comme les restaurants et les bars, a rappelé le premier ministre, en disant s’adresser tout spécialement aux jeunes.

Bien qu’il n’envisage pas de reconfiner tout le Québec, M. Legault a dit qu’il était prêt à être plus sévère «entre autres pour tout ce qui s’appelle rassemblements».

«On va être plus sévère avec les contrevenants», a-t-il affirmé.

Selon lui, tous ces efforts doivent être maintenus par respect et solidarité envers les personnes âgées, et pour éviter la fermeture des écoles. 

Taux de chômage de 8,7 %

Par ailleurs, le premier ministre Legault s’est réjoui des plus récents chiffres de Statistique Canada sur le chômage.

Au Québec, quelque 54 200 emplois ont été créés en août, par rapport à juillet. Ces gains étaient entièrement composés d’emplois à temps plein.

Le taux de chômage a diminué de 0,8 point de pourcentage, enregistrant sa quatrième baisse mensuelle consécutive pour s’établir à 8,7 %, comparativement à 10,2 % pour le Canada.

Selon M. Legault, cela démontre que le Québec «continue à mieux s’en tirer que le reste du Canada».

«Notre relance économique est plus rapide que celle de nos voisins», s’est-il félicité. 

Par contre, «il reste encore du travail à faire» pour retrouver le plein-emploi d’avant la pandémie. «Relancer l’économie sans relancer la pandémie, c’est ça notre grand défi», a-t-il lancé.

Laisser un commentaire