Feux de forêt en Espagne: déjà 25 000 hectares ont été ravagés par les flammes

BARCELONE, Espagne — Les pompiers en Espagne luttaient dimanche pour contenir les feux de forêt dans plusieurs régions du pays, qui souffre d’une vague de chaleur inhabituelle pour cette période de l’année.

Les pires dégâts ont été causés dans la province de Zamora, au nord-ouest, où plus de 25 000 hectares ont été ravagés par les flammes, selon les autorités régionales.

L’incendie qui a commencé dans la Réserve de la Sierra de la Culebra de Zamora a forcé l’évacuation des résidents d’une dizaine de villages. La baisse soudaine de la température a contribué aux efforts de plus de 500 pompiers, soutenus par des avions et des hélicoptères de largage d’eau dans la région peu peuplée.

L’Espagne était déjà en état d’alerte, craignant des feux de forêt intenses, en raison d’une vague de chaleur intense et des températures record à de nombreux endroits du pays pour un mois de juin. Les thermomètres ont dépassé les 40 degrés Celsius dans de nombreuses villes espagnoles tout au long de la semaine, ce qui est anormal avant le mois d’août. Les experts ont rapidement fait un lien entre cette période anormalement chaude pour l’Europe et les changements climatiques.

L’absence de précipitations cette année, combinée à des rafales de vent, a créé les conditions propices aux incendies.

Les autorités ont déclaré que des rafales atteignant 70 km/h qui ont changé de cap de façon erratique, combinées à des températures proches de 40 degrés Celsius, ont rendu la situation très difficile pour les équipages.

«L’incendie a réussi à traverser un réservoir d’environ 500 mètres de large et à atteindre l’autre côté, pour vous donner une idée des difficultés que nous avons rencontrées», a déclaré Juan Suárez-Quiñones, un fonctionnaire de la région de Castilla y León, à la télévision d’État espagnole TVE.

L’incendie de Zamora a été déclenché par un orage mercredi, selon les autorités. La propagation du feu a entraîné la réduction du service de train à grande vitesse de Madrid au nord-ouest de l’Espagne samedi. Il a été rétabli le dimanche matin.

Des sapeurs-pompiers militaires ont été déployés dans l’ouest et l’est du pays, à Zamora et à Lérida, ainsi que dans la région de la Navarre dans le nord de l’Espagne.

Aucun décès n’a été signalé, mais les flammes ont atteint la périphérie de certains villages de Zamora et du centre de la Navarre. Des vidéos tournées par des passagers dans des voitures montraient des flammes sur les flancs des routes. Dans d’autres villages, les habitants regardaient avec désespoir la fumée noire s’élever au-dessus des collines voisines.

Dans le centre de la Navarre, les autorités ont évacué une quinzaine de petits villages par mesure de précaution, car les températures élevées ne devraient pas baisser avant mercredi.

Ils ont également demandé aux agriculteurs de cesser d’utiliser de la machinerie lourde qui pourrait involontairement provoquer un incendie.

«La situation est délicate. Nous avons plusieurs feux actifs en raison des températures extrêmement élevées et des vents violents», a affirmé le vice-président régional de Navarre, Javier Remírez, à TVE.

Des bâtiments ont été endommagés dans certains villages, a-t-il précisé.

Des animaux sauvages ont également été évacués d’un parc animalier en Navarre et emmenés en lieu sûr, selon les autorités.

Les feux de forêt sont également actifs dans trois parties du nord-est de la Catalogne à Lérida, à Tarragone et dans un parc naturel du Garraf, juste au sud de Barcelone.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés par l’équipe de L’actualité et approuvés seulement s’ils respectent les règles de la nétiquette en vigueur. Veuillez nous allouer du temps pour vérifier la validité de votre commentaire.