Feux de forêt: nouvelle aide en provenance des États-Unis et de l’Afrique du Sud

OTTAWA — Plus de 300 pompiers des États-Unis et d’Afrique du Sud se rendront au Canada dans les prochains jours afin d’aider leurs collègues canadiens à combattre une saison de feux de forêt sans précédent.

Des responsables fédéraux ont précisé jeudi qu’au moins 100 pompiers américains arriveront en Nouvelle-Écosse au cours de la fin de semaine pour aider à maîtriser les incendies de forêt incontrôlables qui ont forcé environ 21 000 personnes à quitter leur domicile depuis dimanche dernier.

D’autre part, 200 autres pompiers arrivant d’Afrique du Sud se retrouveront probablement en Alberta.

Ces nouveaux contingents de pompiers de l’étranger se joindront à des centaines de leurs collègues de pays comme les États-Unis, l’Australie et la Nouvelle-Zélande qui étaient déjà au Canada pour combattre des incendies.

Le soutien des Forces armées canadiennes est également en route vers les deux provinces.

Le ministre fédéral des Ressources naturelles, Jonathan Wilkinson, a déclaré que l’aide commencerait à arriver en Nouvelle-Écosse «avec un peu de chance» d’ici la fin de la journée.

Les incendies de forêt à travers le pays ont jusqu’à présent dévoré environ 27 000 kilomètres carrés de terres, a déclaré aux journalistes Bill Blair, le ministre fédéral de la Protection civile. La moyenne nationale sur 10 ans est d’environ 500 kilomètres carrés, a-t-il ajouté.

«Ces conditions au début de la saison sont sans précédent», a déclaré M. Blair, ajoutant que le Canada fait face à une situation «dangereuse». 

«En raison du changement climatique, des phénomènes météorologiques extrêmes similaires pourraient continuer à augmenter en fréquence et en gravité dans tout notre pays.»

Il y avait 211 incendies de forêt à travers le pays jeudi, et 82 d’entre eux étaient hors de contrôle.

«Le simple fait est que le Canada subit les effets des changements climatiques, y compris des incendies de forêt plus fréquents et plus extrêmes», a ajouté M. Wilkinson.