Fiat Chrysler et Peugeot veulent s’entendre pour une fusion de leurs activités

MILAN — Les conseils d’administration du fabricant automobile italo-américain Fiat Chrysler et du rival français PSA Peugeot annoncent jeudi leur intention de procéder rapidement à la fusion de leurs activités afin de former le quatrième plus grand groupe automobile au monde.

Les deux compagnies signalent que le projet de fusion d’une valeur de 4 milliards $ US (5,27 milliards $ CAN) ne prévoit pas de fermeture d’usines d’assemblage.

La nouvelle société aurait des revenus combinés anticipés qui équivaudraient à quelque 250 milliards $ CAN grâce à une production annuelle de 8,7 millions d’automobiles, derrière Toyota, Volkswagen et Renault-Nissan.

Les deux tiers des bénéfices de Fiat Chrysler sont réalisés en Amérique du Nord. PSA Peugeot est pour sa part le deuxième fabricant automobile en importance en Europe, mais les deux compagnies ont plus de mal que certains rivaux à percer le marché de la Chine.

Fiat Chrysler a été formé en 2014 lors de la fusion du fabricant italien Fiat et de Chrysler, l’un des trois grands de l’automobile aux États-Unis.

C’est la deuxième fois cette année que les deux entreprises tiennent des discussions de fusion alors que l’industrie automobile fait face aux importants défis que sont l’électrification et le développement de véhicules autonomes.

Les plus populaires