FIFA 2030: L’Ukraine s’unit à l’Espagne et au Portugal pour une candidature conjointe

NYON, Suisse — Le fait d’accueillir des matchs de la Coupe du monde de soccer en 2030 serait «le rêve de gens qui ont survécu aux horreurs de la guerre», a déclaré le président de la Fédération ukrainienne de soccer, mercredi, après que son pays eut confirmé qu’il soumettait sa candidature pour tenir l’événement, conjointement avec l’Espagne et le Portugal.

Les dirigeants des trois fédérations de soccer étaient réunis aux quartiers généraux de l’UEFA pour présenter une campagne qui, souhaitent-ils, va unir les gens au-delà du monde du sport.

«C’est le rêve de million de fans ukrainiens», a affirmé Andriy Pavelko lors d’une conférence de presse.

«Le rêve de gens qui ont survécu aux horreurs de la guerre ou qui sont toujours dans les territoires occupés et au-dessus de qui le drapeau ukrainien va sûrement flotter bientôt.»

Pavelko a aussi souligné que le projet a obtenu le soutien du président ukrainien Volodymyr Zelensky.

La candidature conjointe attendue de l’Espagne et du Portugal, lancée il y a plus de trois ans, avait été identifiée comme étant la préférée de l’UEFA.

La FIFA doit annoncer en 2024 son choix de la région-hôtesse pour 2030.

«Maintenant, ce n’est pas la candidature ibérique, c’est la candidature européenne», a déclaré Luis Rubiales, président de la Fédération espagnole de soccer, lors du lancement.

«Ensemble, nous représentons la puissance de transformation que le football a dans la société.»

Aucun détail n’a été précisé sur le nombre de matchs de la Coupe du monde qui seront joués en Ukraine, ni dans quelles villes. Le stade olympique de Kiev a accueilli les finales du Championnat d’Europe de 2012 et de la Ligue des champions, en 2018.

Le tournoi doit réunir 48 nations.

La candidature européenne devrait faire face à celle, notamment, de l’Amérique du Sud avec l’Argentine, le Chili, le Paraguay et l’Uruguay comme pays-hôte.

L’Arabie saoudite, qui a développé des liens étroits avec la FIFA et son président, Gianni Infantino, travaille sur une candidature multi-continentale, qui pourrait inclure l’Égypte et la Grèce.

Rien ne précise comme la Grèce obtiendrait l’approbation de l’UEFA pour faire partie de cette candidature.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés par l’équipe de L’actualité et approuvés seulement s’ils respectent les règles de la nétiquette en vigueur. Veuillez nous allouer du temps pour vérifier la validité de votre commentaire.