Fin des enchères pour la basilique Saint-Jean-Baptiste à Terre-Neuve

SAINT-JEAN, T.-N.-L. — Les enchères pour acheter l’imposante cathédrale qui domine le centre-ville de Saint-Jean, Terre-Neuve-et-Labrador, depuis plus de 150 ans prennent fin jeudi.

La basilique Saint-Jean-Baptiste doit être vendue, car l’archidiocèse catholique romain a besoin d’argent pour payer les survivants des agressions physiques et sexuelles subies par les garçons de l’ancien orphelinat de Mount Cashel.

Le professeur d’anglais et historien de Terre-Neuve Shane O’Dea dit que l’idée que l’Église vende la basilique est «absolument inconcevable» et une honte, mais il ajoute que la honte est ce que les prêtres prédateurs ont fait subir aux garçons de l’orphelinat.

Une décision de la Cour suprême du Canada, en janvier 2021, a rendu l’Église responsable des agressions commises à l’orphelinat de Saint-Jean entre les années 1940 et 1960, et l’archidiocèse de Saint-Jean est maintenant responsable du paiement des indemnités aux survivants.

L’avocat Geoff Budden a travaillé sur l’affaire pendant plus de 30 ans, et il a déclaré mercredi avoir entendu près de 100 personnes qui pourraient avoir droit à une indemnisation, ce qui pourrait porter le règlement total à plus de 50 millions $.

La basilique est l’une des 18 églises à vendre dans la partie nord-est de la péninsule d’Avalon à Terre-Neuve, et M. Budden affirme que les églises des régions rurales de l’île seront probablement mises sur le marché ensuite.

Les offres d’achat des propriétés sont dues à 12 h 30, et M. Budden a déclaré qu’il appartiendra à la Cour suprême de la province de décider lesquelles seront retenues.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés par l’équipe de L’actualité et approuvés seulement s’ils respectent les règles de la nétiquette en vigueur. Veuillez nous allouer du temps pour vérifier la validité de votre commentaire.