Fin d’une enquête américaine de quatre ans sur un problème de phares de véhicules GM

DÉTROIT — Les autorités américaines de sécurité dans les transports ont conclu que les deux rappels de véhicules effectués par General Motors (GM) en lien avec des phares défectueux étaient suffisants pour régler le problème.

Dans un document rendu public vendredi, l’Administration américaine de la sécurité routière nationale (National Highway Traffic Safety Administration) annonce qu’elle met fin à une enquête de plus de quatre ans sans réclamer un nouveau rappel.

L’agence fédérale a ouvert son enquête en 2017 afin de déterminer si les rappels de véhicules effectués en 2014 et 2015 par GM visaient suffisamment de modèles. Les vérifications portaient sur près de 318 000 VUS de même que sur des berlines Buick Lacrosse et Pontiac Grand Prix. Les modèles concernés ont été produits entre 2002 et 2009.

GM a ordonné des rappels en raison d’une défectuosité d’un module de contrôle des phares qui entraînait une panne des lumières de faible intensité ainsi que des feux diurnes. Les enquêteurs cherchaient à établir si tous les véhicules munis du même module de contrôle auraient dû faire l’objet du même rappel.

Toutefois, l’agence fédérale mentionne dans son rapport que les rappels de GM et son programme de garantie constituent des actions suffisantes pour prévenir tout risque de sécurité déraisonnable. De plus, les phares de haute intensité demeuraient fonctionnels en tout temps sur les véhicules défectueux.

Par The Associated Press

Laisser un commentaire