Financement: le NPD peine alors que les autres partis battent des records

OTTAWA — Les partis conservateur, libéral et vert de la scène fédérale ont établi des records de collecte de fonds à l’aube d’une année électorale. De leur côté, les néo-démocrates ont continué à éprouver des difficultés sur ce plan.

Selon les rapports financiers soumis à Élections Canada, les conservateurs ont récolté 7,4 millions $ au cours des trois derniers mois de 2018 — leur meilleur résultat lors d’un quatrième trimestre. Cela porte leur total pour l’année dernière à 24,3 millions $, le meilleur résultat du parti dirigé par Andrew Scheer pour une année non électorale.

Les libéraux au pouvoir étaient tout près, obtenant 6,4 millions $ au cours des trois derniers mois de l’année dernière — leur meilleur résultat au quatrième trimestre en une année non électorale. Globalement, l’année dernière, le parti de Justin Trudeau a engrangé 16,6 millions $.

Même les verts d’Elizabeth May ont pu réécrire leur histoire de financement. Ils ont récolté près de 1,5 million $ au cours des trois derniers mois de 2018, pour un total annuel de 3,1 millions $, ce qui représente le meilleur quatrième trimestre de l’histoire du parti et leur meilleur résultat global pour une année non électorale.

En revanche, le Nouveau Parti démocratique (NPD) a obtenu 1,97 million $ au cours des trois derniers mois de l’année 2018, son plus bas résultat au quatrième trimestre en huit ans. Le parti de Jagmeet Singh a encaissé un peu moins de 5,2 millions $ pour l’ensemble de l’année, à peine mieux que les 4,9 millions $ amassés en 2017, ce qui représentait le pire résultat annuel du NPD depuis 2011. Ces résultats sont bien loin de ceux de 2015, une année électorale dans laquelle on pensait que le NPD de Thomas Mulcair avait une véritable chance d’accéder au pouvoir. Le parti avait récolté 18,6 millions $ cette année-là.

Dans la même catégorie
Boutique Voir & L'actualité

Obtenez jusqu’à 40% de plus pour votre prochaine sortie