Fiona aura de graves impacts sur l’économie des provinces de l’Atlantique

HALIFAX — Bien qu’il soit encore trop tôt pour dresser un bilan économique du passage de Fiona dans l’est du pays, l’impact de la tempête post-tropicale sera considérable pour certains secteurs du Canada atlantique.

Alex Docherty, producteur de pommes de terre à Elmwood, dans l’Île-du-Prince-Édouard, estime déjà que les dommages atteindront environ 500 000 $ sur sa seule terre. 

M. Docherty rappelle que trois de ses bâtiments d’entreposage de machinerie agricole ont été détruits par les vents «de force ouragan», tout comme les granges de plusieurs agriculteurs autour de sa ferme.  

Il souligne par ailleurs que ces dommages surviennent au moment même où de nombreux producteurs s’apprêtaient à récolter leurs pommes de terre.

À Sydney, en Nouvelle-Écosse, Marlene Usher, directrice générale du port, raconte qu’elle a dû annoncer lundi à trois navires de croisière qu’ils ne pourraient pas accoster cette semaine.

Au total, selon Mme Usher, 12 paquebots ont maintenant annulé leur visite à Sydney à cause de Fiona, une perte de plus d’un million de dollars de revenus pour le port et diverses entreprises locales.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés par l’équipe de L’actualité et approuvés seulement s’ils respectent les règles de la nétiquette en vigueur. Veuillez nous allouer du temps pour vérifier la validité de votre commentaire.