Floride: augmentation importante du nombre d’électeurs républicains inscrits

Il y a quatre ans, lorsque M. Trump avait vaincu Hillary Clinton par un point de pourcentage, les démocrates avaient un avantage de 330 000 électeurs inscrits. En date du mois d’août, les républicains ont coupé cette avance de presque moitié.

Il y a plus de démocrates que de républicains dans l’État pivot de la Floride depuis plusieurs années. Pourtant, ils n’ont pas encore réussi à profiter de cet avantage aux urnes.

Le Parti républicain a réduit cette avance de façon significative dans les derniers mois, mettant encore plus de pression sur leurs adversaires en vue du vote du mois de novembre. Les démocrates ont longtemps été du côté perdant de ces batailles cruciales en Floride.

L’augmentation soudaine de nouveaux électeurs républicains est particulièrement inquiétante pour certains démocrates, qui veulent empêcher le président Trump de prolonger son séjour à la Maison-Blanche et qui déplorent l’inconstance des efforts de leur parti pour rejoindre les électeurs hispaniques.

Ce coussin sur le plan des inscriptions est important pour les démocrates en raison de leur succès moindre aux urnes. Le Parti républicain continue de gagner, même avec moins d’électeurs inscrits, parce qu’ils ont eu plus de facilité à convaincre leurs partisans de voter.

Quand Barack Obama a remporté cet État en 2008, il avait battu le sénateur républicain John McCain par moins de 205 000 votes en Floride. Cette avance est bien mince en comparaison aux quelque 700 000 inscriptions que les démocrates avaient de plus que leurs adversaires à l’époque.

Cette avance a diminué depuis ce temps; les républicains ont rebondi et le nombre d’inscriptions d’électeurs indécis est passé de 2,1 à presque 3,7 millions depuis 2008.

Il y a quatre ans, lorsque M. Trump avait vaincu Hillary Clinton par un point de pourcentage, les démocrates avaient un avantage de 330 000 électeurs inscrits. En date du mois d’août, les républicains ont coupé cette avance de presque moitié et pourraient la réduire davantage d’ici la date limite de lundi pour les inscriptions aux listes électorales.

Depuis quelques mois, certains membres du Parti démocrate se sont inquiétés que l’organisation de Joe Biden délaissât quelque peu la Floride, se concentrant davantage sur la Pennsylvanie, le Wisconsin et le Michigan. Sans une victoire en Floride, les chances de M. Trump de briguer un second mandat sont très minces.

Alors qu’il ne reste que quelques jours avant la date limite de lundi, les deux partis tentent de grossir leurs rangs d’électeurs. Le milliardaire Mike Bloomberg, qui a échoué dans sa tentative de devenir chef du Parti démocrate, a notamment apporté son aide financière à la campagne de M. Biden pour rejoindre plus d’électeurs.

Plus tôt cette semaine, la directrice de la campagne de Biden en Floride, Jackie Lee, a décrit la poussée des républicains comme de la « poudre aux yeux ».

« La réalité, c’est que les démocrates ont eu plus d’inscriptions que les républicains dans l’ensemble depuis le début de la campagne et nous sommes toujours devant », a-t-elle affirmé.

Le Parti démocrate de la Floride a aussi souligné qu’il s’est beaucoup penché sur les électeurs inscrits pour le vote par courrier.

« Non seulement nous avons encore plus d’inscriptions d’électeurs, nous avons maintenant l’avantage pour le vote par correspondance», a vanté la présidente du Parti démocrate de Floride, Terrie Rizzo.

Laisser un commentaire
Les plus populaires