Fondations des anciens GG: Ottawa ne dit pas s’il appuierait celle de Julie Payette

OTTAWA — Le gouvernement fédéral est avare de commentaires sur s’il va appuyer financièrement l’ancienne gouverneure générale du Canada Julie Payette si elle choisit de mettre sur pied une fondation, comme l’ont fait ses prédécesseurs.

Ottawa a alloué 30 millions $, depuis 15 ans, pour soutenir les causes charitables avec les fondations créées par les gouverneurs généraux lorsqu’ils quittent leurs fonctions après leur mandat.

Le bureau du premier ministre Justin Trudeau n’a pas voulu préciser si le gouvernement va offrir le même appui financier à Mme Payette, si elle décidait de suivre dans les traces des autres anciens gouverneurs généraux.

Julie Payette a démissionné de son poste de gouverneur générale du Canada le mois dernier, après avoir complété seulement trois des cinq années de son mandat. Son départ a été précipité par le rapport d’une enquête indépendante qui a conclu qu’elle avait instauré un climat de travail toxique à Rideau Hall.

Mme Payette n’a pas exprimé son intention de mettre sur pied une fondation jusqu’à présent. La Presse Canadienne a tenté de la joindre, sans succès, pour commenter le sujet.

Dans un courriel, le bureau du premier ministre a transmis la déclaration de Béatrice Fénelon, une porte-parole du Bureau du Conseil privé. Elle y précise qu’un tel financement n’est pas automatiquement accordé aux anciens gouverneurs généraux et que la décision est prise selon une analyse de cas par cas.

Les fondations créées par les anciens gouverneurs généraux du Canada sont soumises aux mêmes règles et exigences que les autres causes charitables au pays.

Laisser un commentaire