Séisme et alerte au tsunami au Salvador: plus de peur que de mal

SAN SALVADOR, Salvador — Un violent tremblement de terre s’est produit jeudi matin au large des côtes du Salvador, poussant des citoyens effrayés à fuir leur maison à l’aube. 

Les autorités ont d’abord indiqué qu’un petit tsunami était possible, mais il ne s’est pas produit. Des agents de la défense civile parcouraient le pays pour recenser les dommages, mais ils n’avaient signalé aucune victime et aucun dommage significatif quelques heures après le séisme.

Iván García, de la Croix-Rouge, a déclaré qu’il n’avait eu connaissance que de quelques glissements de terrain mineurs sur les autoroutes, qui n’ont pas fait de victime.

Selon la Commission géologique des États-Unis (USGS), le séisme avait une magnitude préliminaire de 6,6. Son épicentre était situé à environ 28 km au sud-sud-est de La Libertad, une banlieue de la capitale régionale, Santa Tecla, et a été enregistré à une profondeur de 65 km.

Le gouvernement a fermé 960 écoles publiques de la zone côtière pour la journée et a demandé aux écoles privées de faire de même.

Plusieurs répliques ont été enregistrées.

Le tremblement de terre a été vivement ressenti dans la capitale, San Salvador, jeudi matin. Les résidents ont quitté leur maison avec des lampes de poche et l’électricité a été coupée dans certains secteurs.

Les plus populaires