Fractionnement au CHU de Québec: la CAQ demande à l’AMP de faire enquête

QUÉBEC — La candidate caquiste Geneviève Guilbault réclame une enquête sur le fractionnement de contrats au Centre hospitalier universitaire de Québec sous la direction de Gertrude Bourdon, la candidate du PLQ dans la circonscription de Jean-Lesage et qui pourrait bien devenir ministre de la Santé dans un éventuel gouvernement libéral.

Geneviève Guilbault a déposé une demande en ce sens à l’Autorité des marchés publics (AMP), vendredi. Elle espère que cette entité créée sous recommandation de la Commission Charbonneau acceptera de faire la lumière sur les informations «troublantes» révélées par le Journal de Montréal.

Le quotidien montréalais faisait état vendredi matin d’un rapport du Conseil du trésor selon lequel le CHU de Québec avait contrevenu aux règles en fractionnant des contrats pour en faciliter l’octroi à une entreprise spécifique.

Mme Guilbault soutient que sa formation ignorait cette affaire lorsqu’elle a courtisé Mme Bourdon, avant que celle-ci ne fasse faux bond au chef François Legault pour se joindre aux libéraux.

«Si Mme Bourdon s’était rendue à l’étape de dire »Oui, je souhaite me porter candidate », il y aurait eu un processus assez rigoureux et exhaustif de vérifications qui aurait été fait», a-t-elle souligné, en entrevue avec La Presse canadienne.

«C’est possible qu’à ce moment-là, des informations seraient ressurgies qui auraient pu mettre en cause la pertinence de sa candidature», a-t-elle enchaîné.

Dans la même catégorie
Boutique Voir & L'actualité

Obtenez jusqu’à 40% de plus pour votre prochaine sortie