Prononciation française aux JO: une pluie de reproches pour Hockey Canada

MONTRÉAL — Hockey Canada a fait face à une pluie de reproches, mercredi, après qu’un membre de l’organisation eut demandé que les noms à consonance francophone de certains hockeyeurs canadiens soient prononcés à l’anglaise aux Jeux olympiques de Pyeongchang.

En point de presse à Montréal, la ministre responsable des langues officielles, Mélanie Joly, a assuré que son équipe était «sur le dossier» pour que Hockey Canada corrige le tir. Elle n’a toutefois pas pu préciser si des membres de son cabinet étaient entrés en communication avec des dirigeants de Hockey Canada.

La ministre du Patrimoine canadien a répété que son équipe effectuait le suivi, en collaboration avec le cabinet de la ministre des Sports, Kirsty Duncan.

Mme Joly s’est toutefois dite «extrêmement surprise» par la demande de Hockey Canada, ajoutant que cette décision est «hautement questionnable». «On doit toujours réaffirmer l’importance du français», a-t-elle souligné.

À Québec, le premier ministre Philippe Couillard n’a pas mâché ses mots, qualifiant la demande de Hockey Canada de «déplorable» et de «ridicule».

«Comme francophone, on doit s’objecter à ça et protester très fort, a-t-il insisté. Je m’attends à ce que Hockey Canada rectifie rapidement la situation, ça n’a tout simplement pas de bons sens cette histoire-là.»

«Malheureusement, ça montre qu’on a encore du chemin à faire», a-t-il laissé tomber.

Le député péquiste Pascal Bérubé s’est montré tout aussi outré, demandant que la situation soit rapidement corrigée pour que les noms des athlètes francophones soient prononcés correctement.

«C’est insultant, c’est un manque de respect, s’est-il insurgé. D’autant plus que le français est l’une des langues de l’olympisme.»

Le Journal de Montréal a révélé, lundi, que Hockey Canada avait demandé à l’annonceur maison de l’aréna de Gangneung, Sébastien Goulet, que les noms de Derek Roy, René Bourque et Marc-André Gragnani soient prononcés avec un accent anglophone.

Hockey Canada a transmis un communiqué, mardi, stipulant qu’un guide de prononciation est établi «en fonction de la manière dont les joueurs prononcent leurs noms». L’organisation a mentionné que certaines prononciations peuvent être «revues à la demande des personnes visées ou au besoin».

Hockey Canada a joint à son communiqué une vidéo dans laquelle chaque joueur se nomme. On peut y entendre Derek Roy et René Bourque prononcer leurs noms à l’anglaise, mais Marc-André Gragnani prononce son nom à la française.

Trois autres joueurs francophones garnissent les rangs de l’équipe masculine de hockey. Il s’agit de Kevin Poulin, Maxim Noreau et Maxim Lapierre.