François Legault appelle les Québécois au bénévolat

QUÉBEC — Le premier ministre François Legault a appelé jeudi les Québécois qui en ont la capacité à s’impliquer bénévolement pour aider la province à traverser la crise du coronavirus.

Le portail web «jebénévole.ca» a été adapté pour répondre à la pandémie et jumeler les organismes en manque de bras aux gens qui ont du temps à offrir, a-t-il indiqué en conférence de presse.

«C’est mon appel du jour, a lancé le premier ministre. Tous les Québécois qui veulent faire du bénévolat, qui peuvent faire du bénévolat, s’il vous plaît (…) allez (en) faire, c’est important.»

Le ministre du Travail, Jean Boulet, a évoqué le besoin «criant» de bénévoles, afin de pouvoir venir en aide aux personnes âgées et handicapées, aux itinérants et à ceux vivant avec un problème de santé mentale.

M. Boulet accompagnait exceptionnellement le premier ministre jeudi à la conférence de presse quotidienne visant à faire le point sur la situation de la COVID-19 au Québec.  

Les deux hommes ont prévenu les bénévoles qu’ils devront respecter les mesures de santé publique: garder deux mètres de distance avec les autres, éviter de créer des rassemblements et se laver les mains régulièrement.  

«Les organismes communautaires, ils comptent, a déclaré M. Boulet. Ils ont besoin de bénévoles pour assurer une qualité de vie et maintenir le filet social au Québec à son niveau actuel.

«Nous faisons aujourd’hui appel à la solidarité des Québécois. (…) Merci aux organismes de faire du Québec une société progressiste, soucieuse des personnes démunies et vulnérables», a-t-il ajouté.   

Le ministre a précisé que le portail web a été élaboré par la Fédération des centres d’action bénévole du Québec, qui travaille en collaboration avec 110 centres répartis sur tout le territoire québécois.  

«Sans un tel outil, il était difficile de faire le pont entre les personnes offrant généreusement leur aide bénévole et les besoins des organismes», a réagi jeudi la présidente de la Table des regroupements provinciaux d’organismes communautaires et bénévoles, Odile Boisclair.  

Elle a rappelé cependant qu’en matière de soutien des organismes communautaires, le gouvernement y allait présentement par «segment», alors qu’«une vision globale est nécessaire».

Personne ne souffrira de la faim

Par ailleurs jeudi, M. Legault a tenté de répondre aux inquiétudes des Québécois qui ont perdu leur emploi et qui attendent un chèque du fédéral en avril.

Il a déclaré que son gouvernement allait mieux soutenir les banques alimentaires.

«J’entends des histoires qui sont inacceptables au Québec, que des gens n’auraient pas l’argent pour payer la nourriture pour leur famille», s’est-il désolé.

Le premier ministre a assuré que personne ne souffrira de la faim au Québec. Il a promis de mettre «tout l’argent nécessaire» pour permettre aux banques alimentaires de répondre à la demande.

«Il n’est pas question qu’il y ait quelqu’un au Québec qui n’ait pas quelque chose à manger, ça c’est très clair.»

Il a demandé aux Québécois qui en ont besoin de ne pas hésiter à faire appel aux services de ces organismes.

«Il ne faut pas être gênés d’aller dans une banque alimentaire, a dit le chef du gouvernement. Ce n’est pas votre faute si vous avez perdu votre emploi.»