François Legault lance sa campagne électorale à Québec

QUÉBEC — C’est à Québec, dans la circonscription de sa candidate Geneviève Guilbault, que le chef caquiste François Legault a amorcé la campagne électorale, jeudi.

Un choix hautement symbolique, a-t-il dit, puisque l’élection partielle qui s’est déroulée dans le comté de Louis-Hébert l’automne dernier a été le début «d’une grande vague de changement». 

Geneviève Guilbault avait alors mis un terme au règne libéral de 14 ans dans cette circonscription.

Jeudi, M. Legault a déclaré qu’il n’existait plus de «châteaux forts libéraux» au Québec.

Selon lui, l’enjeu central de la campagne sera de déterminer quel parti est en mesure de remplacer le gouvernement libéral de Philippe Couillard, un gouvernement «usé à la corde».

Devant une petite foule et entouré d’une douzaine de ses candidats, le chef caquiste a notamment qualifié «d’impardonnable» la décision du gouvernement de «couper» dans l’aide aux élèves en difficulté.

Selon lui, la campagne qui s’amorce est une occasion unique de se débarrasser de l’équipe libérale, qu’il a qualifiée d’arrogante et accusée d’avoir fait du «copinage».

La CAQ se vante d’avoir formé une équipe de gestionnaires de haut niveau, des gens qui se soucient des préoccupations des Québécois en matière de santé, d’éducation et d’économie.

M. Legault doit faire un arrêt à Portneuf, puis sa caravane a comme première destination Montréal, une région convoitée par tous les partis.

Dans la même catégorie
Boutique Voir & L'actualité

Obtenez jusqu’à 40% de plus pour votre prochaine sortie