Fraude électorale: un groupe conservateur abandonne ses poursuites

HOUSTON — Un groupe conservateur a décidé lundi d’abandonner les poursuites pour fraude électorale qu’il avait intentées dans quatre États, quelques jours après que sa cheffe eut lancé des allégations non fondées remettant en doute l’intégrité du vote.

Les avocats du groupe True the Vote ont témoigné de leur intention de retirer leurs poursuites en Géorgie, au Michigan, au Wisconsin et en Pennsylvanie, moins d’une semaine après les avoir déposées.

Un représentant du groupe a refusé d’expliquer pourquoi ils laissaient tomber.

Cette décision illustre quand même le rétrécissement des options juridiques qui s’offrent au président Donald Trump, qui continue de répéter — en dépit de preuves immenses à l’effet contraire — que la fraude lui a coûté une élection qu’il assure avoir gagnée.

Installé à Houston, True the Vote est l’un des nombreux groupes conservateurs qui essaient de semer le doute concernant l’élection du président-élu Joe Biden. Suivant l’exemple du président Trump, sa fondatrice Catherine Engelbrecht accuse les États où M. Biden a gagné d’avoir compté des votes illégaux — sans la moindre preuve. 

«Nous demandons seulement les faits — peu importe l’issue finale — pour qu’on puisse identifier les vulnérabilités du système électoral et les réparer», a-t-elle dit par voie de communiqué, vendredi. Le même communiqué annonçait la poursuite au Wisconsin.

Son groupe a plutôt choisi de mettre fin à tous ses recours. Mme Engelbrecht n’a pas répondu à des messages demandant un commentaire.

Plusieurs autres poursuites déposées par la campagne Trump et ses alliés ont été soit rejetées par les juges, soit abandonnées, soit réglées. D’autres attendent d’être entendues.

M. Trump a remporté au moins deux victoires juridiques en Pennsylvanie, mais aucune ne porte sur une fraude électorale et aucune ne devrait avoir d’incidence sur le résultat final.

M. Biden mène par 67 000 voix en Pennsylvanie.

Laisser un commentaire