Freeland réagit au livre de Kushner en parlant de tactiques d’«intimidation» de Trump

OTTAWA — La vice-première ministre Chrystia Freeland a déclaré que l’ancien président américain Donald Trump avait utilisé des tactiques d’«intimidation» lors des négociations d’un nouvel accord de libre-échange nord-américain il y a plus de deux ans.

Mme Freeland a réagi à une description qui a été faite d’elle comme une négociatrice frustrante et difficile dans le nouveau livre de mémoire du gendre et conseiller principal de Trump, Jared Kushner.

Mme Freeland était ministre des Affaires étrangères à l’époque et, à ce titre, était la négociatrice en chef du Canada dans les pourparlers.

Dans son livre «Breaking History», Jared Kushner accuse Mme Freeland d’avoir bloqué délibérément les négociations et d’avoir discuté publiquement des pourparlers contre la volonté de la Maison-Blanche.

Questionnée sur les propos à son endroit dans le livre, Mme Freeland a fait valoir que face à un intimidateur, on ne peut tout simplement pas reculer.

Elle a dit que le meilleur atout du Canada dans ces négociations a été un front uni affiché par les premiers ministres conservateurs et le gouvernement libéral fédéral.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés par l’équipe de L’actualité et approuvés seulement s’ils respectent les règles de la nétiquette en vigueur. Veuillez nous allouer du temps pour vérifier la validité de votre commentaire.