Des avertissements de froid extrême couvrent l’Ouest canadien

VANCOUVER — Des avertissements météorologiques ou des bulletins météorologiques spéciaux sont affichés dans chaque province et territoire du Canada, à l’exception du Manitoba, alors que des tempêtes hivernales ou un froid extrême annoncent le début officiel de l’hiver.

Environnement Canada affirme que les valeurs de refroidissement éolien dans toute l’Alberta et plus de la moitié de la Saskatchewan donneront l’impression qu’il fera -40 °C ou encore plus froid, tandis que certaines régions du nord de l’Alberta, du Yukon et des Territoires du Nord-Ouest subiront un refroidissement éolien de -50 °C.

Le froid devrait se poursuivre pour le reste de la semaine et l’agence météorologique indique que 20 records quotidiens de basse température ont été établis en Alberta mardi, ainsi que trois au Yukon, dont un record de -49,2 °C à Watson Lake, brisant une marque établie il y a 67 ans.

En Ontario, Environnement Canada a publié des bulletins météorologiques spéciaux pour toute la moitié sud de la province et certaines parties du nord, en prévision d’une tempête attendue plus tard cette semaine.

Le sud de l’Ontario devrait recevoir de la pluie ou de la neige jeudi en fin de journée, qui pourrait se transformer en pluie dans de nombreuses régions vendredi en début de journée, après quoi les températures devraient chuter, entraînant un risque de gel rapide. 

Des conditions de blizzard sont possibles de la fin de la journée de vendredi jusqu’au week-end pour les régions sous le vent du lac Huron et de la baie Georgienne dans le sud de l’Ontario.

Dans le nord de l’Ontario, les chutes de neige devraient commencer jeudi dans les régions proches du lac Supérieur et atteindre la baie James vendredi.

Des sans-abri en danger

Le front arctique qui pousse l’air glacial vers le sud s’étend également sur la Colombie-Britannique, où un froid extrême s’est déjà installé sur certaines régions de la province à la suite de fortes chutes de neige qui ont cloué au sol des avions, bloqué les routes et retardé les traversiers.

Plus d’une douzaine de records quotidiens de température minimale ont été établis mardi en Colombie-Britannique, dont -47 °C à l’ouest de Williams Lake,  tandis que les flux arctiques engourdissent les régions habituellement douces comme Victoria et le Grand Vancouver où les valeurs de refroidissement éolien devraient atteindre -20 °C.

La société d’État BC Housing, qui relève du ministère du Logement, a ouvert des haltes à chaleur d’urgence dans les communautés de la province alors que l’on craint que les conditions extrêmes ne soient mortelles pour les résidents vulnérables de la province.

Nicole Mucci de l’Union Gospel Mission, un organisme qui défend les sans-abri à Vancouver, affirme que des décès sont survenus chaque année où la ville a connu une importante chute de neige ou un gel profond, les résidents sans-abri utilisant des bougies ou des radiateurs pour rester au chaud.

«C’est quelque chose qui nous préoccupe profondément, déclare Mme Mucci. Personne ne devrait avoir à choisir entre potentiellement mourir de froid ou mettre sa vie en danger pour rester au chaud.»

Environnement Canada prévient que des températures extrêmement froides et des vents violents pourraient entraîner des températures entre -20 °C et -30 °C dans la région métropolitaine de Vancouver et la vallée du Fraser.

Les examens en personne ont été annulés pour une deuxième journée consécutive à l’Université de Victoria.

L’Université de la Colombie-Britannique, l’Université Simon Fraser et l’Institut de technologie de la Colombie-Britannique étaient en fonction comme prévu mercredi après avoir annulé les examens en personne mardi.

Les températures glaciales de l’Alberta ont incité l’opérateur du système électrique de la province à déclarer une alerte au réseau, sa deuxième en deux jours. 

L’opérateur du système électrique de l’Alberta a enregistré lundi une nouvelle demande de pointe sans précédent, mais la poursuite d’un froid extrême, d’une forte demande et d’une panne imprévue a entraîné l’alerte.

L’organisme se prépare à utiliser les réserves d’urgence pour répondre à la demande et suggère aux résidents de réduire leur consommation afin d’éviter des mesures de conservation plus sévères, y compris des coupures de courant rotatives.

Une alerte réseau signifie que l’opérateur se prépare à utiliser des réserves d’urgence pour répondre à la demande et maintenir la fiabilité du système.

Le maximum de la journée mercredi était de -32 °C à Grande Prairie, de -27 °C à Edmonton et de -25 °C à Calgary avec des refroidissements éoliens nocturnes de -40 °C.

Chaos à l’aéroport 

L’aéroport de Vancouver affirme que le temps hivernal a causé un nombre sans précédent de vols annulés mardi, avec seulement un nombre minime de vols ayant décollé dans l’après-midi.

Les automobilistes ont été encouragés à éviter les voyages non essentiels et BC Ferries a annulé les traversiers pour de nombreux trajets.

Les malheurs des voyageurs bloqués par la neige à l’aéroport de Vancouver s’étendent à tout le pays. 

L’aéroport international Pearson de Toronto signale l’approche d’une tempête qui pourrait faire dérailler les choses davantage. Des centaines de vols d’Air Canada ont déjà été annulés en raison du mauvais temps de ces derniers jours, a indiqué la compagnie aérienne.

Un communiqué de l’aéroport international de Vancouver indique qu’il a interrompu les arrivées internationales pendant environ 48 heures pour faire face à la «congestion» causée par les 27 centimètres de neige tombés mardi. 

Cette restriction, qui touche 17 compagnies aériennes et environ 30 vols, doit être levée à 5h vendredi.

Les responsables de l’aéroport de Vancouver ont publié une autre déclaration plus tard dans la journée de mardi, indiquant que l’amélioration des conditions météorologiques et le travail des équipes pour dégager les pistes ont permis une augmentation des décollages et des atterrissages. Toutefois, les retards et les annulations devraient se poursuivre.

À l’aéroport Pearson, les responsables conseillent aux voyageurs de se renseigner auprès de leur compagnie aérienne, car les opérations aériennes pourraient être affectées par une tempête qui devrait arriver jeudi et qui pourrait provoquer un gel rapide ou des conditions de blizzard le lendemain.

Selon une déclaration d’Air Canada, près de 600 vols n’ont pas été effectués au cours des cinq derniers jours.

Environ 935 vols d’Air Canada partent chaque jour dans le monde entier, selon la compagnie, avec un taux d’achèvement des vols «bien supérieur» à 98% depuis le début du mois de décembre.

Au cours des cinq derniers jours, ce taux a chuté à 87,25% en raison des tempêtes en Ontario et en Colombie-Britannique.

Air Canada a indiqué que les voyageurs devaient effectuer une nouvelle réservation en ligne si leur vol était annulé, tandis que WestJet offre un remboursement complet aux passagers qui choisissent d’annuler de manière proactive.

Selon une déclaration de WestJet, 86 vols ont été annulés jusqu’à présent mercredi, un nombre qui devrait augmenter au cours de la journée. La compagnie a déclaré que 240 vols ont été immobilisés mardi en raison des perturbations à Vancouver et des températures glaciales à Calgary et Edmonton, tandis que 250 vols ont été annulés dimanche et lundi.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés par l’équipe de L’actualité et approuvés seulement s’ils respectent les règles de la nétiquette en vigueur. Veuillez nous allouer du temps pour vérifier la validité de votre commentaire.