Fusillade à Fredericton: le procès de Matthew Raymond suspendu jusqu’à mardi

FREDERICTON — Le procès du présumé auteur de la fusillade qui avait fait quatre morts à Fredericton, il y a deux ans, a été suspendu jusqu’à la semaine prochaine.

Le juge Larry Landry, de la Cour du Banc de la Reine du Nouveau-Brunswick, a indiqué aux 12 jurés, mercredi, que les parties devaient discuter d’enjeux «inattendus» avant que le procès puisse se poursuivre.

Matthew Raymond fait face à quatre chefs d’accusation de meurtre au premier degré pour la mort des policiers Robb Costello et Sara Burns ainsi que des civils Donnie Robichaud et Bobbie Lee Wright, le 10 août 2018, dans le stationnement d’un immeuble de logements.

À l’ouverture du procès, mardi, ses avocats n’ont pas nié qu’il avait fait feu et abattu les quatre victimes, mais ils ont soutenu qu’il ne pouvait pas en être tenu criminellement responsable en raison d’un trouble de santé mentale. Leur client était plongé dans le délire et la paranoïa au moment des faits, allèguent-ils.

La Couronne, de son côté, soutient que ces meurtres étaient planifiés et délibérés. Les procureurs comptent appeler 39 témoins à la barre durant le procès qui devait s’étirer sur quatre semaines.

Les jurés ont déjà entendu les déclarations d’ouverture et examiné certaines des preuves qui seront présentées, telles que le fusil semi-automatique SKS et le fusil de chasse qui ont été saisis dans l’appartement de l’accusé.

Matthew Raymond a plaidé non coupable aux accusations mardi. Il a passé le reste de l’audience assis tranquillement dans la salle du centre des congrès qui a été convertie en salle d’audience pour permettre le respect de la distanciation physique.

La province souligne qu’il s’agit du premier procès devant un jury complet depuis le début de la pandémie de COVID-19 au Canada.

Le jury a été reconvoqué mardi matin à 9h30.

Laisser un commentaire
Les plus populaires