«Fusillade» près de la Maison-Blanche: un suspect aurait été abattu

WASHINGTON — Le président Donald Trump a été brusquement escorté par un agent du service de sécurité hors de la salle de presse de la Maison-Blanche alors qu’il commençait un discours sur le coronavirus lundi après-midi.

Il est revenu quelques minutes plus tard, indiquant qu’il y avait eu une «fusillade» devant la Maison-Blanche et que la situation était maîtrisée.

«Il y a eu une véritable fusillade et quelqu’un a été emmené à l’hôpital», a déclaré Donald Trump. Le président a affirmé que des coups de feu avaient été tirés par les forces de l’ordre, affirmant qu’il pensait que l’individu qui avait été abattu était armé.

«C’est le suspect qui a été abattu», a déclaré le président.

Il a ajouté qu’il avait été escorté dans le Bureau ovale par un agent. La Maison-Blanche a été placée en confinement à la suite de l’incident.

La fusillade a eu lieu près de la 17e rue et de l’avenue Pennsylvania, à quelques pâtés de maisons de la Maison-Blanche, selon deux sources au courant de la situation qui n’étaient pas autorisées à en parler publiquement. Les autorités essayaient toujours de déterminer le mobile du suspect.

Le suspect a été transféré dans un hôpital local et le service d’incendie du District de Columbia a déclaré que l’homme avait subi des blessures graves, voire critiques. Les autorités tentaient de déterminer si l’individu avait des antécédents de maladie mentale.

Donald Trump a salué le travail du personnel du Secret Service, chargé de la protection du président et de sa famille.

Lorsqu’on lui a demandé s’il avait été secoué par l’incident, Donald Trump a demandé aux journalistes: «Je ne sais pas. Est-ce que j’ai l’air secoué?»

Laisser un commentaire
Les plus populaires