Fusillades dans quatre dépanneurs 7-Eleven en Californie: deux morts et trois blessés

LOS ANGELES — Deux personnes ont été tuées et trois ont été blessées lors de fusillades qui se sont produites dans quatre dépanneurs 7-Eleven dans le sud de la Californie tôt lundi matin, ont annoncé les autorités. Au moins trois des quatre attaques seraient liées au même tireur.

Les fusillades semblent avoir eu lieu après des braquages avant l’aube ou des tentatives de vols dans les quatre dépanneurs le 11 juillet – jour où la marque nationale 7-Eleven célèbre son 95e anniversaire en distribuant des boissons Slurpee gratuites.

«Nos cœurs vont aux victimes et à leurs proches, a déclaré 7-Eleven dans un communiqué. Nous recueillons des informations sur cette terrible tragédie et travaillons avec les forces de l’ordre locales.»

Pour l’instant, les enquêteurs ne savent pas ce qui a provoqué les fusillades dans les villes de Riverside, Santa Ana, Brea et La Habra, ni pourquoi les violences se sont produites le 11 juillet.

«Je pense que la seule personne qui pourrait répondre à cette question serait le suspect», a déclaré l’agent Ryan Railsback, porte-parole du département de police de Riverside, où la première fusillade a eu lieu, vers 1h50 du matin. Il a dit qu’il était impossible que ce soit une coïncidence, le fait que cela ait eu lieu le 11 juillet dans un 7-Eleven.

Selon M. Railsback, ces cas semblent étranges, car les criminels savent généralement que les braquages de magasins de proximité rapportent rarement de grosses sommes d’argent, surtout pendant la nuit.

«Si vous allez dans un magasin d’alcools, un 7-Eleven ou un établissement de restauration rapide, vous n’en retirerez pas beaucoup d’argent, a-t-il souligné. C’est un peu étrange qu’ils fassent ça.»

La fusillade de Riverside – où la victime était dans un état critique – n’a pas encore été officiellement liée aux autres, a déclaré l’agent Railsback, «bien qu’elles semblent toutes très, très similaires».

Dans cet événement, le tireur a volé le commis et brandi une arme à feu, puis a retourné l’arme contre un client, et il a ouvert le feu avant de s’enfuir, a expliqué M. Railsback. La police pense que le commis a remis l’argent de la caisse.

«Il ne semble pas y avoir de raison pour laquelle le suspect a tiré sur le client, a dit M. Railsback. Il semble que le commis lui a donné tout ce qu’il a demandé.»

Les autorités ont indiqué que la deuxième fusillade s’est produite vers 3h20 du matin, à environ 39 kilomètres de distance, à Santa Ana.

«Pour le moment, nous ne pensons pas qu’il était un employé. Nous ne savons pas encore vraiment ce qu’il faisait là dans un stationnement, s’il était un client potentiel ou s’il se faisait que passer par là», a mentionné la sergente Maria Lopez, porte-parole de la police de Santa Ana.

La vidéo de surveillance montre le suspect laissant tomber des objets – qui seraient potentiellement des effets personnels de la victime – alors qu’il s’enfuyait, a indiqué Mme Lopez.

Elle a déclaré que les enquêteurs pensent que le suspect du meurtre de Santa Ana est la même personne qui a ensuite parcouru environ 20 kilomètres jusqu’à Brea, où un employé du 7-Eleven a été retrouvé mort d’une blessure par balle vers 4h18.

Les policiers ont répondu à un signalement d’un homme souffrant d’une blessure par balle et ont trouvé l’employé blessé. Il a été déclaré mort plus tard, a indiqué le capitaine de police de Brea, Phil Rodriguez. «Cela semble être un vol qui s’est transformé en homicide», a-t-il dit.

Des photos de surveillance, publiées sur les réseaux sociaux par la police de Brea, montrent un homme masqué portant un survêtement noir avec une capuche sur la tête. Le chandail avait des lettres blanches avec des feuilles vertes sur le devant.

La police a refusé de dire ce qui, le cas échéant, avait été volé dans le magasin de Brea ou auprès de la victime – réitérant seulement que l’incident avait commencé comme un vol.

Moins d’une heure plus tard, des agents de La Habra voisine ont été envoyés pour un vol signalé dans un 7-Eleven. Ils ont découvert deux victimes blessées par balle vers 4h55, a indiqué le sergent Sumner Bohée. Le tireur avait pris la fuite. «Nous sommes convaincus qu’il s’agit du même suspect», a assuré M. Rodriguez.

Les autorités n’ont pas révélé les conditions des victimes.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés par l’équipe de L’actualité et approuvés seulement s’ils respectent les règles de la nétiquette en vigueur. Veuillez nous allouer du temps pour vérifier la validité de votre commentaire.