G7: Le parlement devra fermer ses portes en pleine session intensive

QUÉBEC — La tenue du G7 à La Malbaie dans les prochains jours bouleverse le calendrier des parlementaires.

Exceptionnellement, en pleine session intensive, l’Assemblée nationale a choisi de fermer ses portes jeudi après-midi et vendredi, de crainte d’éventuels débordements causés par des casseurs participant aux manifestations prévues à Québec de jeudi soir à samedi.

Le premier ministre Philippe Couillard a jugé «un peu regrettable» le fait qu’on «interrompe la démocratie durant ces manifestations-là», en ajoutant que l’impératif de sécurité devait cependant primer.

Il a dit souhaiter qu’il y ait «le moins de dégâts possible» à cette occasion. Si des dommages sont faits aux commerces, il reviendra au gouvernement fédéral de les compenser financièrement, a-t-il précisé, lors d’une mêlée de presse.

Les quelque 10 000 fonctionnaires qui travaillent dans des édifices situés autour du parlement auront droit eux aussi à un congé forcé à compter de jeudi après-midi et vendredi toute la journée.

C’est donc toute la colline parlementaire, normalement très fébrile à ce temps-ci de l’année avec l’accélération des travaux parlementaires, qui se videra, laissant toute la place aux manifestants et aux forces de l’ordre.

Après plusieurs rencontres ces dernières semaines entre la Sûreté du Québec et le Bureau de l’Assemblée nationale, la dernière ayant eu lieu mardi matin, il a été convenu qu’il valait mieux agir ainsi, par mesure de sécurité.

Le calendrier des travaux parlementaires a donc été revu et les heures perdues jeudi et vendredi seront reprises lundi et mardi prochains. La session se termine le 15 juin.

Le président de l’Assemblée nationale, Jacques Chagnon, a confirmé l’information mardi, en Chambre, durant la période des affaires courantes. Les parlementaires avaient le souci d’adopter «une approche préventive et responsable», a-t-il dit, qui aura pour effet de faciliter le travail des forces policières.

Dans ce contexte, le Conseil du trésor, qui chapeaute la fonction publique, a emboîté le pas pour donner congé aux fonctionnaires travaillant dans le secteur.  

Le Sommet du G7, qui regroupe les chefs de gouvernement des sept pays les plus industrialisés, se tiendra à La Malbaie, dans Charlevoix, vendredi et samedi, les 8 et 9 juin, sous très haute sécurité. Pour l’instant, trois manifestations sont prévues à Québec, la première jeudi soir, une seconde vendredi et la dernière samedi, qui débutera devant le parlement.

Le député solidaire de Mercier, Amir Khadir, a jugé la fermeture du parlement totalement exagérée, une décision associée à du «délire hypersécuritaire».

«C’est comme si l’Assemblée nationale avait peur de son peuple», selon lui.

Les plus populaires