G7: quelle place pour la lutte contre les changements climatiques?

QUÉBEC — Vêtus de chemises à carreaux, Justin Trudeau et Angela Merkel s’affairaient à pêcher samedi matin tandis qu’un Donald Trump à la mine satisfaite mettait le feu à la planète derrière eux.

Ces personnages à l’effigie des dirigeants du G7 mimaient de faire du camping dans le parc de la Francophonie à Québec. Une mise en scène préparée par Oxfam pour leur rappeler de l’urgence de lutter contre les changements climatiques.

Les sécheresses répétées dans les pays du Sud touchent particulièrement les femmes qui pratiquent de l’agriculture de subsistance, a rappelé la directrice générale d’Oxfam-Québec, Denise Byrnes. Elles sont ainsi obligées de se déplacer pour pouvoir survivre.

La ministre fédérale de l’Environnement, Catherine McKenna, espère que le communiqué final du Sommet du G7 fera mention de l’Accord de Paris sur le climat comme l’exigent les Européens. Le président Donald Trump avait annoncé il y a un an le retrait des États-Unis de ce traité international.

Mme Byrnes espère que les dirigeants pourront au moins prendre un engagement pour lutter contre les changements climatiques dans le cadre du G7.