Gala des prix Gémeaux: «C’est comme ça que je t’aime» remporte 10 prix

MONTRÉAL — L’industrie de la télévision a su faire preuve d’autodérision lors du 37e Gala des prix Gémeaux, qui honorent les meilleures productions télévisuelles et numériques francophones. Véronique Cloutier est entrée sur scène en robe noire, après la diffusion d’un sketch dans lequel elle affirme que les galas télévisés sont en déclins. 

«Cette année, j’ai hésité avant d’accepter l’animation du gala (…), mais pourtant me voici. Si c’est pour être la mort des galas, je vais en amener une coupe avec moi», a-t-elle dit dans un ton comique lors de son numéro d’ouverture. 

Elle a terminé son discours en changeant de cap et en s’assumant pleinement comme animatrice pétillante en performant une chorégraphie sur un refrain musical qui disait «la télé papillonne». 

Avant l’annonce des gagnants, les séries «Audrey est revenue» et «C’est comme ça que je t’aime» saison 2 avaient chacune 13 nominations. 

«C’est comme ça que je t’aime», qui suit la quête de deux couples de la banlieue de Sainte-Foy dans l’univers du crime organisé, a reçu le trophée pour la meilleure série dramatique. Plutôt, la série écrite par François Létourneau avait été nommée gagnant des catégories meilleure réalisation et meilleurs textes pour une série dramatique ainsi que pour la production qui s’était le plus illustrée à l’étranger.

Du côté de la meilleure série dramatique annuelle, le prix a été remis à la série «Nous», ce qui en a sûrement surpris quelques-uns puisque la populaire série policière «District 31», qui s’est conclue après six saisons, était en lice pour ce prix. De plus, le public a appris ce printemps que «Nous» se terminerait après la deuxième saison seulement. 

En début de soirée, «Audrey est revenue» a décroché deux prix. Denis Bouchard a remporté le meilleur premier rôle masculin (comédie) tandis que Florence Longpré s’est mérité le meilleur premier rôle féminin (comédie). Ces distinctions s’ajoutaient notamment au prix de la meilleure comédie, meilleure réalisation (comédie) et meilleur texte (comédie) pour un total de cinq statuettes. 

Avec beaucoup d’humour et un peu de nervosité, Sandrine Bisson a reçu le prix Gémeaux du meilleur premier rôle féminin – série dramatique, pour la série «Le temps des framboises». «Hugo Dumas a dit que ce serait Marilyn Castonguay,mais je me suis préparé un petit quelque chose quand même», a-t-elle lancé. 

France Beaudoin est repartie avec le trophée plaqué or pour la meilleure animation d’une série ou d’un spécial variété grâce à l’émission spéciale du jour de l’an de «En direct de l’univers». Par ailleurs, plus de 65 000 personnes ont participé au vote qui a permis à «En direct de l’univers» de conquérir le Prix du public. 

Ovation pour Pierre Bruneau 

L’ancien chef d’antenne qui a récemment pris sa retraite, Pierre Bruneau, présentait la catégorie «animation magazine de services» dont le prix a été remis à Sébastien Diaz et Bianca Gervais pour «Format familial». 

M. Bruneau a été accueilli par une ovation du public qui était présent au Théâtre Maisonneuve de la Place des Arts. 

«Cinquante ans de présence, j’ai l’impression que c’est hier que j’ai commencé et je me dis que ce qui reste ça va passer tout aussi vite, et trop vite même.(…) Merci d’avoir été là année après année, génération après génération. C’est un plaisir de vous retrouver ce soir et je vous retrouverai pour la soirée électorale du 3 (octobre), après un débat un peu, un peu…», a-t-il dit sans terminer sa phrase. Il faisait référence à la cacophonie qui était omniprésente lors du débat électoral «Face-à-Face» de TVA. 

Au milieu de la soirée, les drag queens Rita Baga, Barbada et Mona de Grenoble se sont trémoussées sur des succès québécois tels que «Et cetera» de la chanteuse Gabrielle Destroismaisons, le classique «Provocante» de Marjo ainsi que «Debout» de l’album 22h22 d’Ariane Moffatt.  

La série «La tour – saison 2» a reçu le prix Gémeaux de la «meilleure émission ou série d’entrevues ou talk-show». Lors de son discours de remerciement par vidéo, l’animateur Patrick Huard a mentionné que ce prix conclut bien le rôle d’animateur qu’il a occupé pendant deux saisons. Au printemps dernier, l’on apprenait que Gildor Roy remplacerait Patrick Huard à l’animation de «La Tour». 

Jean-René Dufort, qui anime l’émission humoristique portant sur l’actualité «Infoman», s’est démarqué pour la meilleure animation (humour) avec l’émission de fin d’année «Infoman 2021». C’est la quatrième fois que ce rendez-vous télévisuel du jour de l’an remporte un prix Gémeaux. Les gains de l’émission ne s’arrêtent pas là puisque les honneurs du meilleur spécial humoristique, la meilleure recherche et le meilleur montage (humour, variétés toutes catégories) lui ont été décernés. 

L’équipe de l’émission «Infoman», qui en est à sa 22e saison, a aussi remporté le trophée de la meilleure série humoristique. 

Dans la catégorie jeu, le prix de la meilleure animation a été remis à Pierre-Yves Lord pour le jeu-questionnaire «100 GÉNIES». 

Pour leurs interprétations, Luc Picard a mis la main sur le prix du meilleur premier rôle masculin – série dramatique pour son personnage de Denis Théberge dans «Aller simple». Le lauréat du meilleur premier rôle masculin – série dramatique annuelle a été remporté par Guy Jodoin. 

Dans la catégorie série dramatique annuelle, c’est Marina Orsini qui s’est démarquée dans le meilleur premier rôle féminin. Dans la série «Une autre histoire», elle interprète un personnage, Anémone Leduc, qui est atteint d’Alzheimer précoce. 

Le Gémeaux du meilleur rôle de soutien masculin a été remis à Sylvain Marcel pour «Virage», qui raconte une histoire inspirée de la médaillée olympienne en patinage de vitesse Marianne St-Gelais. Du côté féminin, la statuette dorée du meilleur rôle de soutien a été remise à Karelle Tremblay pour la série policière «Doute raisonnable». 

Dans la catégorie médias numériques, Rosalie Vaillancourt a brillé avec la série qu’elle a imaginée avec l’humoriste Pierre-Yves Roy-Desmarais, «Complètement lycée». Elle est repartie avec le trophée du meilleur premier rôle pour une émission ou série produite pour les médias numériques (comédie). 

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés par l’équipe de L’actualité et approuvés seulement s’ils respectent les règles de la nétiquette en vigueur. Veuillez nous allouer du temps pour vérifier la validité de votre commentaire.