Gaspésie: fermeture d’usine à Grande-Rivière, 10 mois après la syndicalisation

GASPÉ,, Qc — Le syndicat Unifor rapporte lundi la fermeture de l’usine de Grande-Rivière, en Gaspésie, de la compagnie Les Crustacés de Gaspé.

Le syndicat affirme qu’il tentait de conclure une première convention collective dix mois après avoir été accrédité pour représenter les quelque 75 travailleurs de l’usine.

John Caluori, adjoint au directeur québécois d’Unifor, affirme qu’il s’agit d’une tactique antisyndicale qui a pour objectif de bloquer la syndicalisation de l’usine et de freiner la création d’une section communautaire des aides-pêcheurs qui, dit-il, prend de plus en plus d’ampleur en Gaspésie.

Il ajoute que lors d’une conférence téléphonique convoquée à sa demande, la direction des Crustacés de Gaspé a annoncé au syndicat qu’elle doit fermer car l’usine perdait trop d’argent. Le syndicat en doute car à son avis, l’usine ne nécessite pas d’investissement majeur même si les quotas de crabe ont été augmentés de 30 pour cent cette année et que les installations sont en mesure d’opérer.

John Caluori indique que le syndicat examine toutes les options légales afin de contrer cette stratégie. Les syndiqués de la compagnie seront rencontrés plus tard lundi.

En mai dernier, le syndicat expliquait la volonté des travailleurs de se syndiquer par la nature incertaine et saisonnière de l’industrie des pêches.

Les plus populaires