Gatineau: saisie d’isotonitazène, un opioïde plus puissant que le fentanyl

GATINEAU, Qc — La police de Gatineau a procédé vendredi dernier à la saisie de 101 comprimés contenant possiblement de l’isotonitazène, un opioïde de synthèse plus puissant que le fentanyl. 

Lors d’une perquisition dans un appartement de la rue Papineau, dans le secteur Hull, le Service de police de la Ville de Gatineau (SPVG) a arrêté quatre hommes âgés dans la vingtaine qui ont ensuite été interrogés par des enquêteurs. Ils ont été libérés, mais des accusations seront soumises au Directeur des poursuites criminelles et pénales (DPCP) par voie de sommation.   

La police signale que l’isotonitazène, aussi appelé «toni», est associé à un haut risque de surdoses puisqu’il s’agit d’un opioïde de synthèse très puissant. L’utilisation de cette substance peut provoquer une détresse respiratoire pouvant aller jusqu’à l’arrêt respiratoire, voire la mort.   

Il est possible de recourir à la naloxone pour renverser les effets de l’isotonitazène, mais la puissance d’action de la substance fait en sorte que plus d’une dose de l’antidote est souvent nécessaire.   

Lors de leur perquisition, les policiers ont saisi une arme à feu, plusieurs munitions et une arme à impulsion électrique.

Laisser un commentaire