Grève au port de Montréal: des négociations doivent se tenir toute la semaine

MONTRÉAL — Les négociations ont repris au port de Montréal entre les employeurs maritimes et le syndicat des débardeurs, en grève.

L’Association des employeurs maritimes a confirmé, mardi, que des rencontres de négociations formelles avec le syndicat étaient planifiées durant toute la semaine.

Le syndicat des 1125 débardeurs de Montréal, qui est une section locale du Syndicat canadien de la fonction publique, affilié à la FTQ, a déclenché une grève générale illimitée lundi à 7h. Auparavant, il avait tenu quelques journées de débrayage consécutives.

Lundi après-midi, des associations patronales ont demandé au gouvernement fédéral d’intervenir, vu les répercussions économiques de cette grève dans une infrastructure aussi stratégique que le port de Montréal.

En soirée lundi, la ministre fédérale du Travail, Filomena Tassi, a toutefois fermé la porte à une intervention gouvernementale pour l’instant, rappelant qu’il appartient aux parties patronale et syndicale de négocier le renouvellement de la convention collective. Le service de médiation du ministère est déjà à la disposition des parties, a-t-elle fait savoir.

La convention collective est échue depuis décembre 2018. Le principal point en litige porte sur les horaires de travail.

Laisser un commentaire
Les plus populaires