Grève dans 57 CPE de Montréal et Laval: les négociations se poursuivent

MONTRÉAL — Les négociations se poursuivaient toujours, en début de soirée lundi, entre l’association patronale et le syndicat des travailleuses des CPE de la région de Montréal et Laval, alors que 57 Centres de la petite enfance sont frappés par une grève illimitée depuis mercredi dernier.

Il importe de souligner, toutefois, qu’il y a près d’un millier de CPE dans l’ensemble du Québec.

Les négociations n’ont pas vraiment cessé depuis le début de cette grève mercredi matin. Les deux parties ont négocié même durant la fin de semaine. L’Association patronale nationale des CPE, qui représente les conseils d’administration formés majoritairement de parents bénévoles, parle même d’un «blitz» de négociation.

Les salaires ne posent pas problème, puisque cette question a fait l’objet d’une entente, tant pour l’ensemble du Québec qu’au palier régional. La question du régime de retraite est également réglée, de même que celle des assurances et des avantages sociaux comme les congés de maladie, le nombre de semaines de vacances et les congés fériés.

Le litige porte sur l’organisation du travail, comme les remplacements, la composition des groupes, le choix des vacances et la possibilité pour les travailleuses de fractionner les congés sans solde.

Une entente avait pourtant été conclue quant au renouvellement de la convention collective, l’automne dernier, pour l’ensemble du Québec, et ce, tant avec les syndicats de la Fédération de la santé et des services sociaux de la CSN que la Fédération des intervenantes en petite enfance de la CSQ et le Syndicat québécois des employés de service de la FTQ.

Mais des problèmes se sont posés dans la région de Montréal, où les CPE membres de l’association patronale régionale lui ont demandé de ne pas accepter une partie des clauses qui avaient été négociées dans l’entente nationale en ce qui a trait à l’organisation du travail. Ceux-ci jugent que ces clauses «nuisent à la qualité du service».

Environ 3000 enfants sont touchés par cette grève. La plupart des CPE visés se trouvent dans la région de Montréal, certains à Laval.

Les plus populaires