Grèves pour le climat: plusieurs établissements accommoderont les étudiants

TORONTO — De nombreux étudiants canadiens devraient participer à la «semaine pour le climat» à compter de vendredi et certains conseils scolaires s’organisent pour leur permettre de rater des cours — voire les encourager à le faire.

Comme la Commission scolaire de Montréal (CSDM), les universités de Montréal et Concordia, plusieurs cégeps du Québec, l’Université de la Colombie-Britannique et le conseil scolaire du district de Toronto prennent des mesures pour accommoder les étudiants qui envisagent de «sécher les cours» dans le cadre d’un appel mondial pour souligner l’urgence d’agir.

La CSDM a ainsi décrété une journée pédagogique le 27 septembre, jour de la grande marche pour l’environnement, a laquelle doit assister à Montréal la jeune militante suédoise Greta Thunberg.

Ces rassemblements — baptisés «grèves pour le climat» — doivent coïncider avec le Sommet Action Climat des Nations unies, qui se tiendra à New York la semaine prochaine.

Le mouvement est en partie inspiré par l’adolescente Greta Thunberg, qui organise depuis un an des manifestations hebdomadaires appelant les dirigeants mondiaux à intensifier leurs efforts pour lutter contre le changement climatique.

Selon le site internet «fridaysforfuture.org», une centaine de «grèves pour le climat» sont prévues dans les dix provinces et deux territoires du Canada.

Greta Thunberg a annoncé la semaine dernière qu’elle sera à Montréal pour la grande marche le vendredi 27 septembre. La jeune militante a toutefois décliné l’invitation du président de l’Assemblée nationale, François Paradis, de prendre la parole à l’agora de l’Assemblée nationale.