Guerre en Ukraine: l’Iran reconnait que le pays a fourni des drones à Moscou

DUBAÏ, Émirats arabes unis — Le ministre des Affaires étrangères de l’Iran a reconnu samedi pour la première fois que son pays a fourni à Moscou des drones, insistant sur le fait que la livraison est survenue avant l’invasion de l’Ukraine par la Russie et une guerre où des drones iraniens ont été aperçus au-dessus de la capitale ukrainienne Kyiv.

Les commentaires du ministre iranien des Affaires étrangères, Hossein Amir-Abdollahian, viennent après des mois de messages confus de la part de l’Iran au sujet de l’expédition d’armes, alors que la Russie envoie des drones frappant l’infrastructure énergétique ukrainienne et des cibles civiles.

«Nous avons donné un nombre limité de drones à la Russie des mois avant la guerre en Ukraine», a déclaré M. Amir-Abdollahian aux journalistes après une réunion à Téhéran.

Auparavant, les responsables iraniens avaient nié avoir armé la Russie dans sa guerre contre l’Ukraine. Plus tôt cette semaine, l’ambassadeur de l’Iran auprès de l’ONU, Amir Saïd Iravani, a qualifié les allégations de «totalement infondées» et a réitéré la position de neutralité de l’Iran dans ce conflit.

Les États-Unis et leurs alliés occidentaux au Conseil de sécurité de l’ONU ont demandé au Secrétaire général Antonio Guterres d’enquêter pour savoir si la Russie a utilisé des drones iraniens pour attaquer des civils en Ukraine.

Le corps des gardiens de la révolution islamique s’est vaguement vanté de fournir des drones aux grandes puissances mondiales. Le Guide suprême, l’ayatollah Ali Khamenei, a aussi vanté l’efficacité des drones et s’est moqué de la peur des Occidentaux. Lors de manifestations soutenues par l’État pour marquer la prise de contrôle de l’ambassade des États-Unis en 1979, vendredi, les foules ont brandi des pancartes des drones en forme de triangle comme point de fierté nationale.

Le ministre Amir-Abdollahian a affirmé samedi que l’Iran ignorait l’utilisation de ses drones en Ukraine. Il a déclaré que l’Iran restait déterminé à mettre fin au conflit.

«Si (l’Ukraine) a en sa possession des documents indiquant que la Russie a utilisé des drones iraniens en Ukraine, elle devrait nous les fournir», a-t-il déclaré. «S’il nous est prouvé que la Russie a utilisé des drones iraniens dans la guerre contre l’Ukraine, nous ne serons pas indifférents à cette question», a-t-il affirmé.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés par l’équipe de L’actualité et approuvés seulement s’ils respectent les règles de la nétiquette en vigueur. Veuillez nous allouer du temps pour vérifier la validité de votre commentaire.