Haïti: début de la période de deuil pour Jovenel Moïse

PORT-AU-PRINCE, Haïti — Alors qu’ils attendent toujours de connaître l’identité de leur prochain leader, les Haïtiens ont lancé mardi une série de cérémonies officielles à la mémoire du président Jovel Moïse, qui a été assassiné chez lui il y a deux semaines.

Ces cérémonies sont organisées au moment où le premier ministre désigné Ariel Henry s’apprête à remplacer le premier ministre intérimaire Claude Joseph, qui avait pris la tête du pays, avec l’appui de l’armée et de la police, après l’attentat du 7 juillet. M. Moïse avait été atteint de plusieurs balles et sa femme grièvement blessée.

Les autorités ont arrêté 26 personnes en lien avec l’assassinat de Jovenel Moïse. La majorité des suspects sont d’anciens soldats colombiens, mais plusieurs d’entre eux auraient été bernés dans cette affaire.

Le chef de la police, Léon Charles, a annoncé quatre arrestations de plus mardi, dont celles d’au moins trois policiers.

«La police avait été infiltrée», a-t-il dit.

Les responsables avaient précédemment indiqué avoir détenu et isolé — mais pas formellement arrêté — plusieurs dirigeants de la police, alors qu’ils essaient de comprendre comment les assaillants ont pu se rendre aussi facilement jusqu’à M. Moïse. Les gardes du président n’ont d’ailleurs pas été blessés lors de la fusillade.

M. Henry devrait être assermenté mardi après-midi. Il a promis de mettre sur pied un gouvernement provisoire d’union nationale en attendant la tenue d’élections.

«Nous aurons besoin de cette unité pour surmonter les défis qui nous attendent, a-t-il dit. Certains ont observé les récents événements avec stupéfaction, d’autres se questionnent avec raison sur la gestion du pays.»

M. Henry dit avoir rencontré différents intervenants de la société civile et du secteur privé. «J’ai l’intention de continuer à approfondir ces discussions, puisque c’est la seule façon de rassembler la famille haïtienne», a-t-il dit.

Le gouvernement a dévoilé la composition du gouvernement de M. Henry. Les ministres de la Justice, de l’Économie, des Finances et de l’Agriculture comptent parmi ceux qui restent en poste.

Plusieurs diplomates internationaux avaient demandé à M. Henry de constituer un «gouvernement consensuel et inclusif». Le Core Group Haïti est composé des ambassadeurs du Canada, de l’Allemagne, du Brésil, de l’Espagne, des États-Unis, de la France et de l’Union européenne, ainsi que de représentants des Nations unies et de l’Organisation des États américains.

La femme de M. Moïse, Martine, en a surpris plusieurs en rentrant en Haïti samedi, après avoir été soignée à Miami. Elle a publié un communiqué dans lequel elle remercie les Haïtiens pour leur appui.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés par l’équipe de L’actualité et approuvés seulement s’ils respectent les règles de la nétiquette en vigueur. Veuillez nous allouer du temps pour vérifier la validité de votre commentaire.