Hausse «alarmante» des cas de COVID-19 dans les communautés autochtones

OTTAWA — La hausse rapide du nombre de cas actifs de COVID-19 chez les Premières Nations, particulièrement en Alberta et en Saskatchewan, ne montre probablement pas toute l’ampleur du problème en raison d’un manque de données, s’inquiète le ministre des Services aux Autochtones Marc Miller.

En conférence de presse, vendredi, le ministre Miller a souligné que les éclosions actuelles dans les communautés autochtones sont «quatre fois plus fortes» que les chiffres observés lors de la première vague au printemps dernier.

Il a dressé ce constat au moment de l’annonce d’une aide de 120 millions $ «sur mesure pour répondre aux demandes des communautés aujourd’hui en Saskatchewan et en Alberta». Marc Miller a ajouté que d’autres sommes pourraient être versées dans d’autres provinces comme cela a déjà été fait la semaine dernière au Manitoba.

Selon des données publiées par le ministère des Services aux Autochtones, on comptait 1174 cas actifs de COVID-19 au sein de communautés des Premières Nations en date de jeudi. Depuis le début de la pandémie, ce sont 2853 cas confirmés qui ont été recensés dans les communautés autochtones du Canada. On déplore également 23 décès.

Marc Miller a qualifié d’alarmante la situation en Alberta et en Saskatchewan, où l’on dénombre respectivement 318 et 344 cas actifs dans des communautés autochtones. La situation réelle serait même encore pire.

Le ministre a admis en anglais que «les données disponibles sont limitées et qu’il s’agit uniquement des cas sur les réserves», ajoutant que le nombre de cas chez les Autochtones dans les deux provinces en question est bien plus élevé.

À ce propos, le gouvernement tente de corriger ce problème de manque de données. Le ministre explique que cela nuit aux efforts de lutte contre le virus et pourrait compliquer la distribution d’un éventuel vaccin.

Le ministre des Services aux Autochtones était accompagné du médecin en chef de la santé publique au sein de son ministère, Tom Wong, et de la sous-ministre adjointe principale de la Direction générale de la santé des Premières Nations et des Inuit, Valerie Gideon.

Annonce par Trudeau

C’est Justin Trudeau qui a été le premier à faire l’annonce d’une aide immédiate d’Ottawa de 120 millions $ pour les communautés autochtones aux prises avec des éclosions de COVID-19 en Saskatchewan et en Alberta.

S’adressant aux journalistes à l’extérieur de sa résidence de Rideau Cottage, le premier ministre Justin Trudeau a annoncé que ces fonds sont destinés à la mise en oeuvre de mesures sanitaires, à la sécurité alimentaire et à d’autres besoins au sein de ces communautés sous pression.

M. Trudeau a affirmé que l’argent sera distribué dans les régions où l’augmentation des cas de COVID-19 est préoccupante. 

———

Cet article a été produit avec l’aide financière des Bourses de Facebook et de La Presse Canadienne pour les nouvelles.

Laisser un commentaire