Haute sécurité à Londres en prévision des funérailles d’État de la reine lundi

Londres est sous haute sécurité alors que des dirigeants du monde entier commencent à arriver dans la capitale britannique en prévision des funérailles d’État de la reine Élisabeth II, lundi.

Le premier ministre Justin Trudeau devait atterrir plus tard vendredi à Londres, au sein d’une délégation canadienne qui comprendra la gouverneure générale Mary Simon, quatre anciens premiers ministres et trois leaders autochtones nationaux.

En plus des dizaines d’autres dirigeants mondiaux, dont le président américain Joe Biden, des centaines de milliers de «simples citoyens» devraient aussi se rendre au plus près des funérailles à Londres, lundi.

Les rues autour du palais de Westminster ont été barrées vendredi par des clôtures métalliques, et un important contingent de policiers, venus de tout le Royaume-Uni, dirige déjà la foule venue rendre hommage à la reine, au «Westminster Hall» du parlement.

Un spécialiste de la gestion des foules soutient toutefois que toutes les mesures de sécurité entourant les funérailles de la reine étaient en cours d’élaboration depuis des décennies déjà.

G. Keith Still, professeur invité à l’Université du Suffolk, souligne que toute cette opération implique des niveaux élevés de coordination et de coopération entre les différentes organisations, pour gérer des éléments tels que la sécurité des personnalités très importantes (les «VIP»), la lutte contre le terrorisme, la gestion des foules, ainsi que la santé et le bien-être de tous.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés par l’équipe de L’actualité et approuvés seulement s’ils respectent les règles de la nétiquette en vigueur. Veuillez nous allouer du temps pour vérifier la validité de votre commentaire.