Higgs anticipe une relance économique presque sans faille avant 2021

FREDERICTON — Le premier ministre du Nouveau-Brunswick, Blaine Higgs, dit qu’il s’attend à ce que l’économie de la province se remette presque entièrement des impacts de la pandémie de la COVID-19 d’ici l’automne ou au début de l’année prochaine.

M. Higgs a fait cette prévision optimiste vendredi alors que la province annonçait un nouvel assouplissement des restrictions de santé publique pour toutes les régions, à l’exception du secteur de Campbellton.

Le premier ministre s’est également engagé à rouvrir pratiquement toutes les entreprises du Nouveau-Brunswick d’ici vendredi prochain.

M. Higgs a déclaré qu’environ les deux tiers des entreprises de la province étaient déjà de retour en activité, ce qui, selon lui, est plus que dans toute autre province.

«Nous progressons rapidement sur le plan économique, a-t-il déclaré. Nous avons vu d’excellents résultats.»

M. Higgs a cité des prévisions économiques qui, selon lui, indiquent un taux de récupération de 95% d’ici la fin de l’automne ou le début de 2021.

Se disant confiant, le premier ministre a reconnu que la situation économique dépendra aussi d’une éventuelle deuxième vague de contagion à l’automne.

Vendredi, les autorités sanitaires provinciales n’ont signalé aucun nouveau cas de COVID-19. Le nombre de cas confirmés se maintient à 164, avec 135 de ces cas dans la catégorie des personnes rétablies.

La vie démocratique en Nouvelle-Écosse

Les partis d’opposition en Nouvelle-Écosse affirment que le refus du premier ministre Stephen McNeil de réactiver plusieurs comités clés de l’Assemblée législative en raison de la COVID-19 nuit à la responsabilité publique et à la démocratie dans la province.

M. McNeil a confirmé jeudi que les comités multipartites de la santé et des comptes publics resteront inactifs cet été.

Le premier ministre a déclaré aux journalistes que le gouvernement n’avait pas autorisé les audiences en ligne ou d’autres formes d’audiences des comités parce qu’il voulait que les responsables de la santé publique «se concentrent sur la santé et le bien-être des Néo-Écossais».

Cependant, le chef du Parti progressiste-conservateur Tim Houston affirme que les comités font partie d’une surveillance efficace et sont «une partie fondamentale de notre démocratie».

Le chef de l’opposition a envoyé une lettre au Dr Robert Strang, médecin hygiéniste en chef, soulignant que si des milliers de Néo-Écossais retournent au travail, «les membres des comités permanents de l’Assemblée législative de la Nouvelle-Écosse devraient également reprendre leurs travaux législatifs».

La province a annoncé jeudi que les rassemblements jusqu’à 50 personnes pour des événements sociaux spéciaux, des rassemblements religieux, des sports, des mariages, des funérailles et des événements culturels sont autorisés.

Les entreprises ont également rouvert leurs portes, même si les commerces trop petits pour assurer la distanciation physique ne peuvent avoir que 10 personnes dans leurs locaux à la fois.

M. Houston affirme que la sécurité peut être assurée lors des réunions des comités, soit en utilisant des systèmes en ligne, soit par le biais de réunions en personne avec distanciation physique.

La Nouvelle-Écosse a marqué vendredi le dixième jour consécutif sans aucun nouveau cas confirmé de COVID-19.

La province affirme qu’il ne reste qu’un seul cas actif sur un total de 1061 cas positifs.

Le premier ministre Stephen McNeil se dit très encouragé par les avancées.

Mais il exhorte les résidents à agir de manière responsable pendant qu’ils profitent du temps chaud avec leurs amis et leur famille.