Hillary Clinton écrit un polar avec son amie l’écrivaine québécoise Louise Penny

NEW YORK — Hillary Clinton, grande lectrice de romans policiers, fait équipe avec son amie, la romancière québécoise Louise Penny, pour en écrire un. 

Dans «State of Terror» (L’état de terreur, ou L’État de terreur), un complot vise quelqu’un qui a le profil de Mme Clinton: une secrétaire d’État «novice», au sein de l’administration d’un rival, tente de résoudre une vague d’attentats terroristes. 

«Écrire un thriller avec Louise, c’est un rêve devenu réalité», a indiqué dans un communiqué Mme Clinton, qui a déjà exprimé dans le passé son admiration pour l’écrivaine québécoise et d’autres auteurs de romans policiers. «J’ai apprécié chacun de ses livres et leurs personnages autant que son amitié. Nous joignons maintenant nos expériences pour explorer le monde complexe de la diplomatie et de la trahison à enjeux élevés. Il ne faut pas se fier aux premières impressions.»

Louise Penny, née à Toronto mais habitant dans les Cantons de l’est, a déclaré dans un communiqué qu’elle n’avait pas hésité une seconde avant de travailler avec Hillary Clinton. «Quelle expérience incroyable, d’entrer au sein même du département d’État. À l’intérieur de la Maison-Blanche. Dans la tête de la secrétaire d’État, alors que les crises à enjeux élevés explosent», a-t-elle déclaré. «Avant de commencer, nous avons parlé de son passage en tant que secrétaire d’État. Quel a été son pire cauchemar? ‘L’état de terreur’ est la réponse.»

Hillary Clinton, secrétaire d’État pendant le premier mandat de Barack Obama, qui l’avait défaite aux primaires démocrates de 2008, a écrit quelques essais, notamment «Ça s’est passé comme ça», sur sa stupéfiante défaite face à Donald Trump à l’élection présidentielle de 2016.

«State of Terror» semble d’ailleurs s’appuyer non seulement sur les années de Mme Clinton au poste de secrétaire d’État, mais aussi ses réflexions sur la politique étrangère de l’administration Trump. Selon les éditeurs, le personnage principal est «chargé de réunir une équipe pour démêler un complot mortel, un stratagème soigneusement conçu pour profiter d’un gouvernement américain dangereusement déconnecté et impotent dans les secteurs qui compte le plus».

Le roman doit sortir le 12 octobre et sera publié conjointement par l’éditeur de Mme Clinton, Simon & Schuster, et celui de Louise Penny, St. Martin’s Press. Les termes financiers n’ont pas été révélés.

– Par Hillel Italie, The Associated Press

Laisser un commentaire