Hockey Canada: un député fédéral demande une enquête plus approfondie

OTTAWA — Un député fédéral a questionné la ministre canadienne des Sports sur ce que savait le gouvernement au sujet de l’agression sexuelle alléguée commise lors d’un événement de Hockey Canada en 2018.

Hockey Canada a été convoquée en commission d’enquête récemment par le gouvernement canadien et a depuis perdu plusieurs partenaires corporatifs en raison de la façon dont elle a géré cette agression qui se serait produite à London, en Ontario, après un gala de la fédération nationale.

Les dirigeants d’Hockey Canada ont dit à la commission d’enquête du gouvernement le mois dernier qu’ils avaient fait part de ces allégations à Sport Canada dès 2018, a indiqué le député néo-démocrate Peter Julian dans une lettre envoyée mardi à la ministre des Sports, Pascale St-Onge.

«Est-ce que cette information a été fournie au ministère des Sports?, a demandé M. Julian. Si non, pourquoi? Si le ministère a été informé, pourquoi le ministre de l’époque n’a-t-il pas réagi?

«Les parents dont les enfants jouent au hockey ont le droit de savoir pourquoi Hockey Canada a géré ce dossier de façon aussi irresponsable et de quelle façon a réagi le gouvernement.

«Les Canadiens ont le droit de savoir ce que fait concrètement leur gouvernement pour qu’un réel changement de culture face aux inconduites sexuelles s’opère à Hockey Canada et dans les autres organisations sportives à travers le pays.»

Le bureau de la ministre n’a pas immédiatement répondu à une demande de commentaires.

Tel que d’abord rapporté par TSN, Hockey Canada a réglé à l’amiable une poursuite déposée par une femme maintenant âgée de 24 ans qui allègue avoir été violée à répétition par huit joueurs non identifiés membres de l’équipe nationale des moins de 20 ans cette année-là.

Ces allégations n’ont pas fait l’objet de procédures devant les tribunaux.

Des dirigeants d’Hockey Canada ont témoigné devant un Comité permanent du patrimoine canadien à Ottawa, le 20 juin. D’autres audiences sont prévues les 26 et 27 juillet.

La ministre St-Onge a gelé le financement de la fédération nationale jusqu’à ce qu’elle fournisse un rapport rédigé par une firme d’avocats embauchée par Hockey Canada pour enquêter sur cette affaire.

Quand elle a été nommée en poste en octobre dernier, la ministre St-Onge est devenue la troisième personne responsable de ce portfolio depuis 2018.

Kisrty Duncan a été ministre des Sports de janvier 2018 à novembre 2019. Le ministère des Sports est par la suite tombé sous la gouverne de Patrimoine Canada et du ministre Steven Guilbault jusqu’à la nomination de Mme St-Onge.

M. Julian, qui représente le comté de New Westminster-Burnaby, en Colombie-Britannique, soutient que trop de questions sont demeurées sans réponse lors des audiences du 20 juin. Il a demandé à la ministre une enquête plus approfondie.

«Les Canadiens sont révoltés par cette situation et désirent que des actions soient prises afin de prévenir qu’une telle situation se produise de nouveau», a-t-il écrit.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés par l’équipe de L’actualité et approuvés seulement s’ils respectent les règles de la nétiquette en vigueur. Veuillez nous allouer du temps pour vérifier la validité de votre commentaire.