Hommages à Élisabeth II: les toutous Paddington remis à une oeuvre de charité

LONDRES — Plus de 1000 toutous de l’ours Paddington et autres peluches laissés en hommage à la défunte reine Élisabeth II, lors de rassemblements à Londres et à Windsor, seront remis à un organisme de bienfaisance pour enfants, a fait savoir le palais de Buckingham samedi.

Dans les jours précédents les funérailles de la monarque du Royaume-Uni, décédée le 8 septembre à l’âge de 96 ans, des Britanniques, des touristes et des milliers de personnes endeuillées ont laissé divers objets en hommage à la reine Élisabeth II,  dont des fleurs et des oursons en peluche, devant le palais de Buckingham et dans les parcs royaux de Londres et à l’extérieur du château de Windsor.

La reine et l’ours Paddington, un trésor national britannique, sont apparus ensemble dans une courte vidéo comique pendant les célébrations du jubilé de platine plus tôt cette année pour marquer ses 70 ans de règne. La vidéo, dans laquelle la souveraine prenait le thé avec l’ours Paddington animé par ordinateur, l’a vue dire à l’ours qu’elle partageait son amour pour les sandwichs à la marmelade et qu’elle aimait les cacher dans son sac à main «pour plus tard».

Le palais de Buckingham et les parcs royaux ont indiqué samedi que les centaines d’ours laissés en hommage à la reine seront nettoyés professionnellement avant d’être livrés à Barnardo, un organisme de bienfaisance pour enfants. 

La reine Élisabeth II a été la marraine de l’organisme de bienfaisance pendant plus de 30 ans et, en 2016, elle a transmis ce rôle à Camilla, l’épouse du roi Charles III, qui est maintenant reine consort. 

«Nous sommes honorés de pouvoir trouver des familles pour accueillir les peluches que les gens lui ont laissées en mémoire», a déclaré Lynn Perry, directrice générale de l’organisation caritative Barnardo. 

«Nous nous engageons à prendre soin de ces oursons qui seront bien aimés et qui apporteront de la joie aux enfants que nous soutenons», a-t-elle précisé.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés par l’équipe de L’actualité et approuvés seulement s’ils respectent les règles de la nétiquette en vigueur. Veuillez nous allouer du temps pour vérifier la validité de votre commentaire.