Hong Kong: jour de célébration marqué par des manifestations

HONG KONG — Le gouvernement de Hong Kong a souligné le 22e anniversaire de la rétrocession de l’ancienne colonie britannique à la Chine, alors que la police affrontait des manifestants devant le site des célébrations.

Une cérémonie de lever de drapeau a eu lieu lundi matin sous haute sécurité et les policiers ont utilisé des boucliers antiémeutes et du gaz poivré pour repousser les manifestants qui portaient des casques et tentaient d’avancer dans les rues étroites près de l’événement.

Les dirigeants hongkongais et leurs et invités ont assisté à la cérémonie à l’intérieur du centre des congrès de la ville plutôt qu’à l’extérieur, comme d’habitude. Le gouvernement a expliqué ce changement en citant le mauvais temps après une pluie légère plus tôt dans la matinée.

La cheffe de l’exécutif pro-Pékin de Hong Kong, Carrie Lam, a déclaré que les manifestations des dernières semaines, qui ont attiré des centaines de milliers d’étudiants et d’autres participants, lui ont appris qu’elle devait mieux écouter les jeunes et la population en général.

Carrie Lam a fait l’objet de critiques acerbes pour avoir présenté un projet de loi impopulaire qui permettrait l’extradition de suspects vers la Chine, ce qui a fait naître de plus en plus de crainte que la Chine érode les libertés de Hong Kong.

«Cela m’a fait prendre conscience que, en tant que femme politique, je dois me rappeler tout le temps qu’il est nécessaire de bien saisir les sentiments du public», a-t-elle déclaré dans un discours de cinq minutes devant l’assemblée.

Elle a insisté sur le fait que le gouvernement avait de bonnes intentions, tout en indiquant: «Je vais apprendre la leçon et veiller à ce que les travaux futurs du gouvernement soient plus sensibles aux aspirations, aux sentiments et aux opinions de la communauté».

Les responsables de la sécurité ont poussé une législatrice prodémocratie hors de la pièce où avait lieu la cérémonie alors qu’elle criait à Carrie Lam de démissionner.

Une marche prévue pour lundi après-midi devrait être plus importante que d’habitude en raison de l’opposition d’une partie importante de la population aux récentes actions du gouvernement.

Selon les estimations des organisateurs, deux marches antérieures contre la législation ont attiré plus d’un million de personnes.