Hong Kong: report d’un an des élections législatives à cause de la pandémie

HONG KONG — La leader du gouvernement de Hong Kong, Carrie Lam, a annoncé vendredi que les élections législatives étaient reportées d’un an en raison d’une détérioration de la situation de la COVID-19 dans le territoire semi-autonome chinois.

Mme Lam, qui a expliqué que cette décision a été la plus difficile à prendre pour elle au cours des sept derniers mois, a assuré en conférence de presse que le report des élections est appuyé par le gouvernement central de la Chine.

Elle a dit vouloir assurer la tenue d’élections justes, dans un climat de sécurité et de santé pour le public.

Le report des élections législatives est un recul pour l’opposition pro-démocratie de Hong Kong qui espérait profiter aux urnes de l’actuel désenchantement de la population face au gouvernement supporté par Pékin.

Un groupe de 22 élus a publié un communiqué reprochant au gouvernement d’utiliser la pandémie de COVID-19 comme prétexte pour remettre les élections à plus tard.

Hong Kong, qui compte environ 7,5 millions d’habitants, compte vendredi 3273 cas de coronavirus, plus du double du nombre relevé le 1er juillet dernier.