Hong Kong: une foule se rassemble pour dénoncer l’arrestation de manifestants

HONG KONG — Les manifestants prodémocratie à Hong Kong ont de nouveau affronté la police mardi soir, après avoir appris que certains de leurs camarades détenus seraient accusés d’avoir participé à une émeute, une accusation relativement grave.

Plusieurs centaines de manifestants se sont rassemblés devant un poste de police pour protester contre l’arrestation de 44 personnes après une manifestation dimanche soir.

Selon la chaîne de télévision publique RTHK, ces manifestants et une autre personne accusée de possession d’arme doivent comparaître devant le tribunal mercredi.

Une vidéo en direct diffusée mardi soir par des médias de Hong Kong montrait des manifestants scandant des slogans et lançant des œufs sur le poste de police de Kwai Chung. La police a utilisé du gaz poivré pour tenter de les disperser.

Plus tôt mardi, à l’heure de pointe du matin, des manifestants avaient bloqué les portes des métros dans plusieurs stations pour réclamer plus de transparence du gouvernement de ce territoire semi-autonome de la Chine. Le service a été retardé et partiellement suspendu sur deux lignes pendant la matinée.

Cette perturbation s’inscrit dans le mouvement prodémocratie qui a vu des centaines de milliers de personnes défiler dans les rues depuis le début de l’été.

Les militants ont commencé à manifester au début du mois de juin pour que le gouvernement retire un projet de loi sur l’extradition qui devait permettre aux citoyens de Hong Kong d’être jugés en Chine continentale. Le projet de loi a finalement été suspendu, mais les manifestations se sont élargies pour réclamer la démocratie et une plus grande responsabilité du gouvernement.